Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Dhatim lève 2,5 millions d’euros pour sa solution de gestion des dépenses automatisée

Thomas Bourgeois, cofondateur et CEO de Dhatim. © Dhatim

Thomas Bourgeois, cofondateur et CEO de Dhatim. © Dhatim

Dhatim lève 2,5 millions d’euros auprès d’Amundi Private Equity Funds afin de recentrer ses efforts sur l’Europe et plus particulièrement la France. En effet, cette jeune entreprise s’était directement exportée outre-Atlantique quand elle a été fondée en 2008. Cette opération va également permettre à la jeune société de recruter environ 10 personnes en 2017, majoritairement des profils R&D, data scientist et marketing.  

Fondée par trois personnalités issus des télécoms, Thomas Bourgeois (ex-Alcatel-Lucent), Pierre de Chastellier (ex-Infovista) et Marc Rouanne (actuel directeur Innovation de Nokia), cette société a conçu une technologie qui permet de réaliser automatiquement et en temps réel des actions d’optimisation des dépenses. La solution Dhatim Conciliator est une plateforme ouverte en mode SaaS basée sur des technologies d’intelligence artificielle et de machine learning. Elle extrait, analyse et contrôle n’importe quelle facture ou donnée RH, quelle que soit le volume d’informations. Son moteur de règles breveté permet d’automatiser les actions de vérification, de réconciliation et d’optimisation des coûts comme le dépôt automatisé de déclarations RH.

La jeune société compte déjà des grands comptes parmi ses clients. « Des entreprises comme Orange, Telefonica, Vodafone, Bouygues Telecom ont économisé plus de 300 millions d’euros sur leurs factures fournisseurs et leurs coûts RH », assure Thomas Bourgeois CEO de Dhatim. Les fondateurs souhaitent élargir leur portefeuille, notamment dans l’énergie et la finance. « Comme nous sommes issus du monde des télécoms, nos premiers clients étaient les opérateurs. Mais notre solution n’a rien de spécifique au monde des télécoms », précise Thomas Bourgeois. Par exemple, Dhatim a signé un contrat avec Engie, via sa filiale Vertuoz, spécialisée dans le bâtiment intelligent, afin d’assurer un contrôle automatique de cohérence des factures avec les consommations réelles et les contrats

Dhatim, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2015, emploie une quarantaine de personnes à travers le monde dont une quinzaine dédiée à la R&D, basée en France. Elle vise une croissance de 20 % en 2017.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *