Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Jeux vidéo – Oh BiBi se lance à la conquête de l’Asie

L'équipe Oh BiBi

L’équipe Oh BiBi

Le studio parisien Oh BiBi vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros. Il s’était fait connaître à sa création en 2012, grâce au lancement de son premier jeu vidéo « Motor World Car Factory ». Dans celui-ci le joueur doit gérer une usine de production automobile – un concept novateur qui lui a permis d’avoir un fort impact, notamment aux Etats-Unis. Les jeux du studio sont gratuits, sur mobiles et tablettes : ses revenus viennent des achats complémentaires de biens virtuels.

Les dirigeants de Oh BiBi attendent beaucoup de ces nouveaux financements et de l’apport expert des investisseurs qui s’y sont associés. « Nous sommes persuadés que l’expertise combinée de Time (société d’investissement, ndlr) dans les médias et l’accompagnement des startups, et de gumi, sur le marché de jeux mobiles apportera à Oh BiBi l’accélération nécessaire à son développement », explique Martial Valéry, Directeur Général d’Oh BiBi. « Grâce à notre propre expérience du secteur, nous pourrons apporter à Oh Bibi un soutien opérationnel tout en leur laissant une totale liberté de choix et d’action », reconnait pour sa part Hironao Kunimistu, CEO de gumi Inc qui est notamment à l’origine de jeux comme Brave Frontier et Super Slot Showdown sur IOS en 2013. Pour la start-up, ce rapprochement avec un spécialiste japonais de son marché est d’autant plus important qu’elle facilitera la croissance de Oh BiBi sur le marché asiatique, important terrain de jeux sur mobile. Le studio français compte en effet marcher dans les pas de gumi Inc., qui est bien implanté au Pays du soleil levant, mais également en Corée du Sud et à Singapour.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire