Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

E-commerce : l’auvergnate Search’ XPR lève près de 2 millions d’euros

Search’XPR propose Oorace, une API qui s’intègre aux modèles de recommandations existants afin de les enrichir d’une part d’émotionnel et d’inattendu. Elle annonce une levée de fonds de près de 2 millions d’euros.  

E-commerce - Search’xpr boucle un tour de table pour mieux surprendre l’internaute

Les deux fondateurs de Search’XPR, Jean-Luc Marini (à gauche) et Olivier Figon.

Fondée en 2011 par Jean-Luc Marini et Olivier Figon, deux professeurs en informatique, Search’XPR conçoit des solutions enrichissantes pour les moteurs de recommandations et les recherches de sites de vente en ligne. Sa plateforme Oorace s’appuie sur des outils de modélisation comportementale psycho-cognitifs. Elle permet de retenir l’attention des internautes qui se baladent sur Internet sans acheter en leur suggérant des pages « inattendues et porteuses d’émotion ».

Après une levée de fonds en juin dernier, les fondateurs de Search’XPR annoncent un tour de table d’un montant de 1 950 000 euros. « Ce n’est pas une seconde levée de fonds mais la prolongation de celle bouclée en 2014. C’est une nouvelle histoire qui commence », précise Olivier Figon, Directeur financier de la jeune pousse. Ce montant a été levé auprès de quatre investisseurs : Shanghai Unicore Technology Company, un industriel chinois de l’Internet des objets, Alain Laidet, fondateur de la société E-business Events, Sofimac Partners et la BPI.

Ces fonds vont participer au développement commercial de la jeune entreprise en France et en Europe et au financement de la R&D. Bien qu’un des investisseurs soit chinois, aucun développement n’est prévu en Chine. « Le développement à l’international n’est pas une priorité. Nous avons une filiale aux Etats-Unis qui est en sommeil car dans notre secteur les choses peuvent aller vite », explique Olivier Fignon. Cependant, les fondateurs travaillent sur un projet avec l’aéroport de Shanghai. Leur solution sera développée en boutique grâce aux « beacons », ces petits capteurs sans fil capables de passer inaperçus. « Nous nous intéressons de plus en plus au magasin connecté. Notre technologie peut aussi fonctionner avec les beacons. Nous souhaitons donc nous appuyer sur des entreprises qui ont à la fois des sites et des magasins ».

Avec son siège social basé à Clermont-Ferrand et un centre de recherche à Lyon, la jeune société compte aujourd’hui 11 salariés. Elle prévoit de recruter des profils commerciaux notamment en business development. « 80% de notre effectif est affecté en R&D. Maintenant que le produit est complet, il faut le vendre », estime Olivier Fignon. En 2015, Search’XPR vise une quinzaine de clients pour un chiffre d’affaires estimé entre 600 000 et 800 000 euros.  

 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *