Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Privateaser lève 300 000 euros pour conquérir Paris

L'équipe de Privateaser. © Privateaser

L’équipe de Privateaser. © Privateaser

Fondée en 2014 par trois Centraliens, Nicolas Furlani, Raphaël Kolm et Alexandre Paepegaey, Privateaser est une plateforme de réservation et de privatisation de bars et clubs parisiens. Elle vise les particuliers mais aussi les entreprises pour organiser des pots de départ ou des afterwork. La réservation est souvent gratuite. Les consommations, qui sont négociées avec le gérant du bar, peuvent soit être achetées sur place ou commandées à l’avance sous la forme d’un package.

Pour se rémunérer, la start-up prend une commission de 2 euros HT par personne au propriétaire des lieux. En huit mois, 30 000 « fêtards » ont profité de la plateforme dans les 200 bars et clubs parisiens répertoriés par la start-up.

Privateaser annonce une levée de fonds de 300 000 euros auprès d’Yvan Wibaux, cofondateur de la plateforme de voyages Evaneos, et du fonds d’investissement Kerala Ventures, spécialiste de l’accélération Early Stage. Ce tour de table permettra à la jeune pousse de se développer sur le territoire parisien et d’implanter le concept dans d’autres grandes villes françaises.

Basée à Châtenau-Malabry (92), Privateaser aimerait ainsi se développer à Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille ou encore Bordeaux. Elle prévoit d’embaucher 10 personnes : des commerciaux pour augmenter l’offre à 500 lieux fin 2015 et des développeurs pour améliorer l’expérience utilisateur.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *