Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

3D : le toulousain Gaiddon Software lève 350 000 euros

GAIDDON Software (Article)

© GAIDDON Software

Gaiddon Software est une société de cartographie 3D spécialisée dans le traitement et l’analyse d’images aériennes et satellites. Elle modélise 70% d’un territoire à partir d’une seule photographie. Pour ce faire, son logiciel Digibati détecte la place de chaque bâtiment sur la photographie puis analyse leur hauteur à partir de leur ombre portée. Fondée par quatre entrepreneurs en 2010, Gaiddon Software propose une offre de produits pour différents domaines applicatifs : le marché du « serious gaming » avec sa solution SceneryBox pour les simulateurs de vol, et le marché de la cartographie dont le marché du GPS. Gaiddon Software fournit également des données 3D au marché de la défense pour l’entrainement des troupes ou encore l’aide au commandement. Parmi ses clients, elle compte la région Midi-Pyrénées, Airbus Defence & Space ou encore Veolia.

Début mars, la jeune entreprise toulousaine a bouclé une levée de fonds de 350 000 euro via la plateforme de crowdfunding WiSEED, également abondée par Bpifrance. Cette opération va lui permettre de lancer la commercialisation de son logiciel et de s’implanter sur de nouveaux marchés comme celui de l’urbanisme. En effet, Gaiddon Software prévoit de lancer une application destinée aux promoteurs immobiliers afin de leur permettre de valoriser l’implantation d’un projet et d’aider leurs clients à visualiser leur futur achat.

D’ici à 2017, la société prévoit également l’adaptation de ses technologies en mode SaaS. Grâce à ses nouveaux fonds, l’entreprise de cinq salariés compte recruter deux profils commerciaux (business development et force de vente) et des ingénieurs en R&D. En 2015, elle vise un chiffre d’affaires de 400 000 euros.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *