Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

La plateforme de publicité pour mobile S4M lève 6 millions d’euros

Christophe Collet, CEO et cofondateur de S4M. © S4M

Christophe Collet, CEO et cofondateur de S4M. © S4M

Fondée en décembre 2011, S4M (Solutions for Mobile) est une plateforme de publicité pour mobile destinée aux agences de publicité et aux annonceurs. La start-up propose deux offres : FUSIO, une suite d’algorithmes qui prédit, mesure et optimise les campagnes en temps réel et YANCO, une plateforme de publicité qui utilise l’intelligence artificielle et l’analyse prédictive pour identifier instantanément les acheteurs potentiels. De plus, la jeune société permet aux annonceurs de rester propriétaires des données de leurs campagnes et d’y avoir accès à tout moment via une interface ou une API.

Aujourd’hui, S4M revendique 150 clients français et internationaux comme Renault, McDonald’s, La Française des Jeux, MINI, et gère plus de 1000 campagnes par an. Elle compte plus de 60 employés dans cinq bureaux répartis aux États-Unis, en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique du Sud.

Alors qu’elle était financée sur fonds propres depuis sa création, S4M annonce une levée de fonds de 6 millions d’euros auprès d’Entrepreneur Venture et du Fonds Ambition Numérique, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Ce tour de table permettra à la jeune société d’améliorer sa plateforme et de recruter. Elle prévoit de doubler ses effectifs IT (ingénieurs, data, scientists, développeurs) pour atteindre 40 personnes d’ici à la fin de l’année. Elle compte aussi étoffer son département commercial pour renforcer sa position en France et poursuivre son expansion à l’international.

Au total, S4M comptera une centaine de salariés fin 2015. En 2014, la start-up a enregistré un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros.

 

 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *