Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Vogo lève 4 millions d’euros pour ouvrir un bureau près de Montréal

© Vogo

© Vogo

Fondée en juin 2013 à Montpellier par Christophe Carniel, Pierre Keiflin et Daniel Dedisse, Vogo édite des applications mobiles qui enrichissent l’expérience des spectateurs lors de compétitions sportives. Son application Vogo Sport, permet à ses utilisateurs de regarder un match en direct sur leur smartphone ou leur tablette. Le spectateur sélectionne une des caméras qu’il veut visionner dans le stade puis reçoit le flux vidéo en live sur son device. Il peut même revenir en arrière ou voir en replay, soit à vitesse réelle ou au ralenti.

Vogo Sport a été testé pour la première fois aux Championnats d’Europe de Judo en avril 2014. Depuis, la start-up a participé à une dizaine d’événements sportifs internationaux notamment les Championnats d’Europe de gymnastique artistique, des matchs de rugby du Top 14 ou encore le match Paris-Montpellier de la Ligue nationale de handball en partenariat avec beIN SPORTS.

Après avoir pitché devant un parterre d’investisseurs lors du Jeudigital initié par la secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire, en octobre 2014, la société montpelliéraine revient faire parler d’elle en annonçant une levée de fonds de 4 millions d’euros auprès de ses fondateurs, d’investisseurs privés et de Soridec, un fonds de capital-investissement de la région Languedoc-Roussillon. Ce tour de table permettra à Vogo de soutenir son programme de R&D et de développer sa croissance à l’international avec l’ouverture d’un bureau nord-américain à proximité de Montréal. Carolyn Archambault, qui a travaillé pendant plus de 25 ans dans le secteur de l’audiovisuel, rejoint l’équipe en tant que directrice des opérations nord-américaines. La jeune entreprise prévoit également de s’implanter en Suisse, au Japon et dans d’autres pays en 2015, soit en ouvrant de nouveaux bureaux, soit en s’associant avec des entreprises locales.

La start-up de six salariés compte aussi recruter des profils en R&D, contrôle de gestion, business development international et community management. À terme, Vogo pourrait décliner son application sur d’autres marchés comme celui du spectacle, du congrès médical, ou de meetings politiques.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *