Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Silver économie : la Bourse Charles Foix décerne 4 prix

La cérémonie de remise des prix de la 12e édition de la Bourse Charles Foix s’est tenue le 24 novembre au salon Silver Economy Expo à la Porte de Versailles. Aïna, Les ateliers Inawa, Famileo et Ubiquid sont les heureux gagnants de l’année 2015.

Les lauréats 2015 de la bourse Charles Foix. © Charlie Perreau

Les lauréats 2015 de la bourse Charles Foix. © Charlie Perreau

Les solutions B2B ont été plébiscitées pour l’édition 2015 de la Bourse Charles Foix. Depuis 12 ans, ce prix récompense des projets innovants dans le domaine de la silver économie, relative aux personnes âgées. Composé d’un jury de 40 personnalités, la Bourse Charles Foix permet aux lauréats de mieux accéder à l’écosystème de cette économie en pleine expansion. « Il faut évidemment un projet innovant, des preuves qu’il est vraiment utile et faisable. L’entreprise doit aussi montrer sa capacité à s’ouvrir aux autres », a précisé Benjamin Zimmer, directeur général du cluster Silver Valley, qui regroupe 233 membres.

Pour cette édition 2015, trois lauréats ont été primés et un « coup de cœur » a été décerné :


Catégorie « Habitat » : Aïna évite les chutes pendant la nuit

Cette entreprise a conçu un meuble mobile qui permet aux seniors d’avoir tout à portée de main pendant la nuit et d’éviter ainsi une potentielle chute. « Les personnes âgées ont besoin de se lever plus souvent la nuit, ont le sommeil léger ou sont alitées. Elles doivent donc avoir un environnement du lit adapté. Souvent, les interrupteurs et les rangements sont inaccessibles pour eux et les lumières ne sont pas adaptées car elles n’ont qu’une seule intensité », a expliqué Florence Mathieu, la fondatrice d’Aïna. Cette table de chevet « intelligente », encore en phase de développement, sortira au printemps 2016.

Catégorie « Mobilité » : Les ateliers Inawa

Avant de lancer des ateliers ludiques, la société Inawa a créé une assise mobile qui se fixe sur un vélo et accompagne le mouvement du bassin dans les 3 dimensions de l’espace. Cette technologie est désormais utilisée dans des ateliers d’activités physiques en groupe. Concrètement, un tour de pédale équivaut à deux pas de marche pour un senior. L’objectif est de soulager et prévenir les douleurs du dos et du bassin, retrouver de la souplesse et travailler l’équilibre. Les ateliers Inawa sont installés dans  les lieux de vie des seniors, clubs, établissements et associations. « Nous proposons 12 séances avec deux bilans puis nous laissons la personne âgée autonomie avec le suivi d’un professionnel », a détaillé Alain Bétrancourt, gérant de la société.

Catégorie « Vie Sociale » : Famileo, le « Facebook familial »

Cette start-up édite une application mobile sur laquelle la famille d’un senior peut poster des photos et commentaires, à l’image de Facebook. Les personnes âgées les plus technophiles peuvent répondre aux messages via une tablette. Les moins « high tech » d’entre-elles reçoivent une gazette papier personnalisée rassemblant les messages envoyés par leur famille. « Notre ambition est d’établir un lien régulier entre les familles et leurs aînés via un réseau social adapté, construit autour de la personne âgée », a soutenu Armel de Lesquen, cofondateur du réseau social. Les maisons de retraite, qui souscrivent à l’application, peuvent même communiquer leurs actualités pour que les familles suivent le quotidien de leur aîné. Lancé en septembre 2015, une quarantaine de maisons de retraite sont équipées de Famileo.

Le coup de cœur du jury : Ubiquid retrouve les vêtements

« Un EPHAD c’est environ 6000 vêtements de résidents. Une personne âgée sur 4 n’est pas satisfaite de la gestion de son linge », a assuré Henri Hollier-Larousse, cofondateur d’Ubiquid. En suivant ces deux constats, cette jeune entreprise propose une solution de suivi de linge basée sur la technologie RFID, une sorte d’étiquette connectée. Résultats : un gain de temps considérable pour les lingères et une réduction des coûts pour les maisons de retraite. La start-up propose un pack de 6000 pièces pour 390 euros par mois. Un pilote est actuellement en place dans une maison de retraite du groupe Korian, et un autre dans une structure associative. L’équipe de 4 salariés va doubler en 2016.

Les quatre lauréats ont remporté un chèque de 15 000 euros, un an de parrainage par les financeurs de la Bourse Charles Foix, la labélisation Silver Valley et une adhésion à vie au Club des Entrepreneurs Charles Foix.

*EHPAD : établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *