Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Intelligence artificielle : Tellmeplus lève 4,2 millions d’euros

Benoît Gourdon, CEO de Tellmeplus. © Tellmeplus

Benoît Gourdon, CEO de Tellmeplus. © Tellmeplus

En 2011, Tellmeplus devait être une application mobile de « bons plans » shopping. Aujourd’hui, la start-up montpelliéraine édite un logiciel de machine learning dédié à l’analyse prédictive. Un changement de cap nécessaire pour son fondateur, Jean-Michel Cambot, qui prédisait que le modèle B2C aurait fini par « enliser » la société. Depuis, la start-up s’est fait connaître pour ses Predictive Objects, disponibles dans le cloud, qui permettent aux entreprises de prévoir le comportement des utilisateurs et des objets mais aussi les tendances, risques et opportunités d’un marché.

Après deux levées de fonds de 500 000 et 650 000 euros, Tellmeplus refait parler d’elle avec un tour de table de 4,2 millions auprès des fonds d’investissements Ventech, Runa, Soridec, Jeremie LR, Sferen Innovation (Mutuelles Macif & Matmut), XAnge et des investisseurs privés. La société en profite également pour annoncer la nomination de Benoit Gourdon, cofondateur de Neolane (acquis en 2013 pour 600 millions de dollars par Adobe), au poste de de CEO. Ces deux opérations doivent permettre à la jeune pousse de poursuivre le développement de ses solutions et de lancer une commercialisation internationale dès cette année. En 2016, Tellmeplus compte embarquer ses solutions logicielles dans les objets connectés, ce qui les rendront autonomes même sans réseau.

Grâce à cette levée de fonds, la société de onze salariés, prévoit de recruter entre 15 et 20 personnes sur 2016 et autant en 2017. Les premiers profils engagés seront des commerciaux et marketeurs ainsi qu’un directeur financier. Des développeurs, data scientists ou scientifiques viendront étoffer l’équipe par la suite.

Accompagnée par Axeleo, Tellmeplu ne communique pas sur son chiffre d’affaires.

>> Retrouvez Tellmeplus dans notre diaporama des « 30 start-up qui montent dans le big data »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *