Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

PKParis lève 1 million d’euros pour ses mini objets

© PKParis

© PKParis

De tous petits objets pour une première levée de fonds de taille XL ! Le fabricant de mini clé USB, PKParis, annonce avoir collecté 1 million d’euros, dont 700 000 euros en 60 jours sur la plateforme de crowdfunding Smart Angels, et 300 000 euros auprès de Bpifrance. Un choix assumé par son fondateur, Luc Pierart, qui a fait le tour des banques et des fonds d’investissement sans succès. « Le crowdfunding est une mini-bourse parallèle pour les start-up qui permet de passer la fameuse vallée de la mort. Si on ne fait pas un million de chiffre d’affaires, c’est difficile d’attirer les investisseurs. »

Cette opération va permettre à la start-up de développer ses futurs produits. « Nous devons sans cesse être innovants et créatifs, courir vers le futur et penser aux produits que nous allons sortir dans deux ans », explique Luc Pierart. Ce financement servira aussi à recruter des profils commerciaux, marketing, design et R&D pour consolider l’équipe actuelle, composée d’une dizaine de personnes, et des commerciaux pour son développement à l’international.

Fondée en 2013, PKParis conçoit des objets « premium » pour ordinateurs et smartphones. Le petit dernier, K’Save, est une clé USB intelligente d’une capacité de 128 Go compatible avec les produits Apple et Android. Celle-ci possède aussi une batterie externe pour mobile. « Au départ, elle permettait de rajouter une charge de 30 minutes. C’était une batterie de survie pour passer un appel urgent par exemple. Mais quand nous avons mis le produit sur la plateforme de crowdfunding nous avons eu des retours de contributeurs qui ont signalé que 30 minutes ne suffisaient pas. Par conséquent, nous avons augmenté le temps de batterie à 1h30 », raconte le CEO de la start-up.

Depuis six mois les produits de la jeune pousse sont distribués notamment à la Fnac, Darty, Colette, ou encore sur Amazon. Présent à Taipei où est situé le site de production, PKParis réalise 70% de son chiffre d’affaires en France, 15% aux Etats-Unis et 15% ailleurs en Europe. Cette année, elle compte lancer trois nouveaux produits, sans donner plus de précisions, développer le marché européen et ouvrir un bureau outre-Antlantique. 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *