Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Mon Caviste à la Maison prépare une seconde levée de fonds

© Blaye Côtes de Bordeaux

© Blaye Côtes de Bordeaux

Le vin va-t-il aussi se faire « ubériser » ? Les start-up ont décidé d’attaquer le secteur à l’image de Mon Caviste à la Maison. Fondée en 2013 par Christophe Guicheteau, cette start-up angevine propose un réseau de vente de vin à domicile en réunion. Ses 400 Vendeurs à Domicile Indépendants (VDI) animent des dégustations de vin à l’aveugle dans 74 départements de France.

Après une première levée de fonds d’1,2 million d’euros en juin 2015, la jeune pousse cherche à réunir 500 000 euros d’ici la fin de l’été. Ce montant lui permettra de développer son réseau de vendeurs et de s’attaquer à de nouveaux marchés tels que les entreprises, les campings et les restaurateurs.

La société, qui compte 19 collaborateurs, prépare le lancement de son site e-commerce et de ses applications mobiles. Sur les six premiers mois de l’année 2016, la jeune société a réalisé près de 800 000 euros de chiffre d’affaires. Une campagne de crowdfunding sera lancée en octobre prochain pour compléter sa levée de fonds.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (2)

    • par Admin

      Bonjour,

      Mon Caviste à la Maison a été placé en redressement judiciaire en juillet 2016, et a finalement été liquidé.
      Le tribunal de commerce d’Angers a autorisé une poursuite de l’activité jusqu’au 21 octobre. Des repreneurs pourraient se présenter.

      Cordialement,

      La rédaction