Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Drone : le Toulousain Delair-Tech recrute encore en 2017 !

Delair-Tech, spécialiste français des drones professionnels, a enregistré un chiffre d’affaires de 7 millions de dollars en 2016, un montant trois fois plus élevé qu’en 2015. Cette annonce s’accompagne d’un plan de recrutement d’une vingtaine de personnes en 2017.

L’équipe dirigeante © Delair-Tech

Alors que Parrot a annoncé en début d’année devoir licencier 290 salariés sur 1080, le Toulousain Delair-Tech entend recruter, quant à lui, une vingtaine de personnes en 2017. Le spécialiste du drone professionnel, qui compte pour l’heure 106 salariés, aura besoin de profils R&D, support et ventes/marketing pour soutenir sa croissance. En effet, la pépite française a enregistré un chiffre d’affaires de 7 millions de dollars (6,55 millions d’euros) en 2016…trois fois plus qu’en 2015 ! Ce résultat encourageant dans un marché pourtant très concurrentiel, est dû à une suite de bonnes nouvelles en 2016.

La plus retentissante a sûrement été la levée de fonds de 13 millions d’euros réalisée en mars. Celle-ci visait à consolider la stratégie de la jeune pousse, concentrer ses efforts en R&D, développer son offre de services et étendre sa présence internationale. En janvier 2016, elle avait ouvert un bureau commercial en Australie, suivi d’un autre à Singapour et de l’installation d’une filiale à Los Angeles. « Nous nous sommes déployés aux Etats-Unis dès que la FAA (ndlr, l’agence gouvernementale chargée des règlementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis) a autorisé l’utilisation des drones civils commerciaux sur le sol américain », explique Michaël de Lagarde. Depuis son implantation, la pépite toulousaine assure que son activité est en pleine explosion.

Delair-Tech dépasse la barre des 100 salariés

En novembre 2016, Delair-Tech a racheté son homologue belge Gatewing, filiale de l’Américain Trimble, spécialisé dans les systèmes de géolocalisation. Cette acquisition lui a permis de passer la fameuse barre des 100 salariés. « Pour rester présent sur le marché, il faut atteindre une masse critique. Grâce à ce rachat, nous avons pu renforcer notre R&D et avons acquis un deuxième site de production », souligne Michaël de Lagarde, qui précise que le chiffre d’affaires de Delair-Tech est essentiellement réalisé à l’export.

Au total, la société fondée en 2011, est établie sur cinq sites et revendique 150 distributeurs répartis dans 80 pays. Une cinquantaine de clients (EDF, RTE, SNCF…) ont été séduits par l’approche très spécialisée développée par la start-up. « Pour avoir une valeur ajoutée, il nous semblait plus pertinent de proposer des outils dédiés à chaque secteur », détaille le CEO. Huit verticaux ont donc été définis dont l’énergie, l’agriculture ou encore la défense.

En 2017, la jeune pousse prévoit de poursuivre sa R&D pour, à terme, sortir la deuxième et troisième génération de drone. Elle souhaite aussi se focaliser sur son offre de services, très plébiscitée par les industriels. Enfin, elle veut étendre son réseau de distribution et consolider son chiffre d’affaires. 

>> Lire notre enquête « Les drones foncent dans le BtoB »  


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *