Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

SystemX récompense les stratèges de la ville de demain

Pour la première fois, l’institut de recherche technologique SystemX récompense les meilleures démonstrations d’utilisation de la science et de la technologie au service du numérique. Et c’est l’équipe du projet SCE, Smart City Energy Analytics, qui reçut le prix Future@SytemX du transfert technologique pour sa démonstration Smart Home, réalisée en collaboration avec Sherpa Engineering et Reuniwatt.

Amira Ben Hamida chef de projet R&D ©SystemX

Le projet SCE, lancé en 2014 et qui durera jusqu’en octobre 2018,  avec un budget total de 5 millions d’euros propose des solutions permettant de réguler intelligemment la consommation d’électricité. Amira Ben Hamida, chef de projet R&D, se réjouit de ce trophée qui est un pas supplémentaire vers l’industrialisation des technologies créées.

Alliancy. Quelle est la spécificité de votre projet ?

Amira Ben Hamida. La valeur ajoutée de ce projet est l’utilisation d’algorithme au service de l’écologie et de l’économie. Nous avons construit un modèle réaliste, semblable à une vraie maison en incorporant des infrastructures que possède un habitat classique comme un réfrigérateur ou une machine à laver. Nous avons mesuré sa consommation pour ensuite la rationaliser avec nos algorithmes afin d’aider à la décision. Nous avons même pris en compte l’expansion de la voiture électrique qui va bouleverser notre manière de consommer de l’énergie. Nous étions en mesure de pouvoir recommander un comportement dans le but encore une fois d’économiser de l’argent et de l’énergie. Nos travaux concernent aussi la factory* ou le train. La récupération de l’énergie du freinage d’un moteur, par exemple, peut permettre l’éclairage d’un bâtiment mais aussi aider un autre wagon à accélérer.

Que retirez-vous de cette récompense ?

Amira Ben Hamida. Avant tout de la visibilité pour notre projet et nos partenaires. Certes nous fonctionnons comme un centre de collaboration  R&D entre chercheurs académiques et partenaire industriels mais aujourd’hui nous avons dépassé les phases de recherches. Nous sommes arrivés au bout des processus de conceptions et de tests de nos solutions. Nos algorithmes sont biens calibrés et nous avons constaté l’impact d’une bonne prévision et son potentiel pour le marché de la maison. Nous pouvons aujourd’hui planifier des consommations sur 30 ans. Désormais, nous voulons passer à la prochaine étape : séduire des investisseurs pour industrialiser et commercialiser le fruit de nos recherches.

Quelle serait la prochaine étape idéale pour vous ?

Amira Ben Hamida. Dans l’immédiat, Alstom teste la récupération de l’énergie du freinage que j’évoquais avant. Mais à plus long terme, notre rêve serait qu’une ville nous donne le feu vert pour gérer sa consommation d’énergie.  Il s’agirait de réunir tous les facettes de nos projets que sont la smart factory, le smart train, la smart home au sein de la smart city. L’idéal serait d’avoir « un terrain de jeu » pour démontrer que nos algorithmes permettent des économies d’argent et d’énergie de manière pérenne dans un monde qui se veut de plus en plus écologique.

*l’usine


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *