Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Administratif : SportEasy lève 1,3 million d’euros pour son premier tour de table

SportEasy, application web et mobile pour gérer une équipe de sport amateur, réalise un tour de table de 1,3 million d’euros auprès du fond F3A, administré par Bpifrance, et d’entrepreneurs tels que Cyril Vermeulen (co-fondateur d’AuFéminin) ou Didier Kuhn (cofondateur de ScreenTonic).

 La start-up parisienne réunit 1,3 million d’euros pour son premier tour de financement. Fondée en 2012 par Albin Egasse et Nizar Melki, SportEasy a pour mission de simplifier l’administration d’équipes de sport associatif. Son application web et mobile permettent l’organisation de l’effectif (disponibilités des joueurs, compositions d’équipe et statistiques) et possède des fonctionnalités sociales (commentaires, photos, votes et notes). La jeune pousse génère ses revenus par le biais d’abonnements pour les équipes.

Nizar Melki, co-fondateur de SportEasy ©SportEasy

« Nous sommes absolument ravis de cette levée de fonds, qui va nous permettre d’accompagner la modernisation des activités associatives. Notre ambition est très clairement d’atteindre un leadership dans les plus brefs délais. Nous pourrons ainsi étoffer notre offre, élargir la liste des domaines compatibles avec notre application et commencer une campagne de communication » se réjouit Nizar Melki, co-fondateur de SportEasy.

Ce financement sera l’occasion d’un recrutement. La start-up, qui comptait 4 salariés en début d’année, a déjà embauché 2 développeurs et un responsable marketing. Elle recherche désormais un autre développeur et un commercial, pour finir 2017 avec 9 employés.

SportEasy ambitionne d’atteindre le million d’utilisateur d’ici 2018 et de devenir leader européen d’ici 2020. L’application a déjà été adoptée par 600 000 utilisateurs dans plus de 100 pays. Pour en conquérir ces 400 000 supplémentaires, les deux fondateurs misent sur un développement de leur offre aux associations de sport individuel comme le tennis ou la natation mais aussi sur un élargissement à d’autres activités comme le théâtre ou le cirque.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *