Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Homeloop lève 1 million d’euros pour étendre son offre en France

Le fondateur d'Homeloop veut étendre ses services à l'échelle nationale puis européenne. ©Homeloop

Le fondateur d’Homeloop veut étendre ses services à l’échelle nationale puis européenne. ©Homeloop

La start-up Homeloop, spécialisée dans la vente immobilière, réunit un million d’euros pour se déployer dans quatre nouvelles villes.

Homeloop vient de collecter un million d’euros auprès d’investisseurs privés pour encourager son développement. Présente en Île-de-France, la start-up vise un déploiement de ses services dans quatre nouvelles grandes villes à forte attractivité immobilière. La levée de fonds devrait également lui permettre de recruter pour passer de huit à quinze salariés d’ici la fin de l’année.

La création d’Homeloop en juin 2016 fait suite à une expérience de son fondateur, Aurélien Gouttefarde, dans la vente immobilière : « Quand j’ai voulu vendre mon appartement en 2015, les options qui s’offraient à moi ne me permettaient pas de savoir quand ni à quel prix cela se ferait, explique-t-il. Nous voulons donc rendre aussi fluide et instantanée la vente d’un bien immobilier que celle d’une voiture. » Une première levée de fonds de 200 000 euros avait été réalisée auprès des fondateurs de PriceMatch pour concrétiser son projet.

Homeloop entend ainsi développer une nouvelle forme d’agence immobilière. Le vendeur décrit son bien sur la plateforme, reçoit la visite d’un membre de la start-up qui vérifie certains critères avant de recevoir une estimation. La vente peut s’effectuer soit en ligne par une offre d’achat ferme en 48 heures soit de manière traditionnelle en trois mois. Si le bien n’est pas vendu dans le temps imparti, Homeloop le rachète au prix entendu grâce à ses collaborations avec des fonds d’investissements. Une dizaine de ventes ont été réalisées par la start-up en moins d’un an. « Nous visons 100 ventes par mois en 2018, c’est le niveau atteint par Opendoor aux Etats-Unis », précise le fondateur.

Une entreprise de data

Pour évaluer le prix d’un bien, l’entreprise s’appuie sur les données du marché et sur son algorithme, qui analyse notamment l’historique des ventes similaires dans le quartier, les bases de données sur les pollutions sonores et atmosphériques et la distance par rapport aux moyens de transport ou aux établissements de santé. « Les ressources en données sont considérables et n’étaient jusqu’à présent que peu ou mal utilisées en matière d’immobilier grand public », souligne Aurélien Gouttefarde.

De nombreuses start-up commencent à investir le domaine immobilier, comme le britannique Nested, qui se définit comme un agent immobilier en ligne. « Cette nouvelle proposition de valeur prend ses marques aux Etats-Unis. La question pour moi est de savoir dans combien de temps ce sera la référence en France », estime Aurélien Gouttefarde. L’objectif à terme d’Homeloop est de proposer ses services dans la plupart des grandes villes françaises et à l’étranger.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *