Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Déménagement : première levée de fonds de 200 000 euros pour My TrooperS

La plateforme de réservation à la demande de véhicules avec chauffeur pour le transport de mobilier urbain, annonce aujourd’hui une première levée de fonds pour accélérer son développement commercial.

La start-up fondée par Jean Cevaer et Jeremy Chevalier réalise un tour de table, 200 000 euros auprès de Jacques Veyrat, fondateur du fond d’investissement Impala, et de Denys Chalumeau co-fondateur de seloger.com.

La jeune pousse est spécialisée dans le transport à la demande de mobilier urbain  et le petit déménagement en Ile de France. Son objectif est d’offrir un nouveau service simple et rapide pour transporter ses biens. My TrooperS met à la disposition de ses clients un véhicule avec un chauffeur, nommé troopers, réservé préalablement en ligne. Le client peut choisir l’offre avec ou sans manutention.

Denys Chalumeau, fondateur de seloger.com ©seloger

« Déménager est la suite logique de seloger.com. J’ai été séduit par l’équipe et leurs premiers indicateurs de performances clés (KPI) issus de leur produit minimum viable (MVP) », explique Denys Chalumeau, co-fondateur de seloger.com.

Cette levée de fonds va permettre à la jeune entreprise d’affirmer son positionnement en Île de France, d’accroitre ses équipes et de démocratiser ses solutions dans toute la région avant de conquérir de nouveaux territoires.

My TrooperS a enregistré, en 8 mois d’activité, plus de 1500 transportset de multiples partenariats avec des entreprises. Jean Cevaer et Jeremy Chevalier sont à la tête aujourd’hui d’une équipe de 15 personnes qui travaille sur la gestion des clients et l’amélioration du service. L’entreprise s’appuie également sur 50 troopers. La start-up a pour but de doubler ses effectifs d’ici fin 2017 et séduire 2000 nouveaux clients chaque mois.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

  1. par Jean Cévaër

    Je crois qu’il faut encourager et soutenir ces entreprises créées par des jeunes qui donnent l’espoir à tous de voir
    l’économie numérique donner un nouveau souffle au tissu industriel et commercial de ce pays.