Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Olivier Binet (Karos) : « Il y a eu connivence sur la force de la data au service de la communauté »

Karos, start-up de covoiturage améliorée, rejoint le premier programme d’accélération mondial de Facebook, le Startup Garage. Au sein de Station F, le « plus grand campus de start-up du monde », ce programme a pour objectif de réunir les jeunes pousses de la data et de l’IA avec une ambition sociale.

Alliancy. Qu’est-ce qui dans votre business a séduit Facebook ? 

Olivier Binet, fondateur et CEO de Karos ©Karos

Olivier Binet, cofondateur et CEO de Karos ©Karos

Olivier Binet. C’est tout simplement la compatibilité entre nos solutions de covoiturage quotidien et les enjeux sociétaux du Startup Garage. Ce programme soulève une question importante : « Quelle donnée pouvons-nous utiliser pour créer de la valeur et améliorer le quotidien de nos concitoyens ».

Nous étudions chaque déplacement de chaque salarié d’une entreprise cliente ou d’un habitant d’une collectivité partenaire afin de les rationaliser. Nous utilisons cette data pour comprendre les trajets afin d’établir des modèles prédictifs et, ainsi, proposer des solutions de covoiturage adaptées à l’individu ciblé. Il gagne 20 minutes de temps en moyenne.

Notre approche est « user centric » car ça va de soi qu’un employé ne va pas se déplacer au même endroit chaque jour de la semaine. Il peut avoir un itinéraire différent le mercredi ou travailler sur un autre site le vendredi par exemple. C’est pourquoi nous parlons de compréhension.

Karos organise une mise en relation avec d’autres utilisateurs pour partager le trajet. L’utilisateur conducteur va diminuer son budget de déplacement et l’utilisateur passager va pouvoir gagner du temps. Un trajet RER-covoiturage par exemple est souvent plus rapide qu’un trajet seulement en voiture ou en train.

C’est cette nouvelle utilisation de la donnée qui a intéressé Facebook. Nous aidons le salarié en exploitant ses données et en promouvant le covoiturage qui est une habitude écoresponsable. Nous mettons un point d’honneur à traiter les données en toute sécurité et dans le respect de la vie privée.

Alliancy. Comment s’est passé votre sélection ? Et qu’attendez-vous de ce programme ?

Olivier Binet. Le groupe Facebook est venu nous chercher. Au départ, ce programme ne devait concerner que quatre ou cinq start-up. Nous avons passé une sorte d’entretien qui avait pour objectif de confirmer si notre plateforme était complémentaire de leur expertise, mais aussi du dessein de Startup Garage. Ils en ont eu confirmation et nous sommes entrés dans l’aventure. Facebook a ensuite  décidé de monter le nombre de start-up accompagnées à 12 (voir encadré ci-dessous). Les 7 autres ont postulé en « candidat libre ».

Nous avons accepté car, outre l’honneur d’avoir été sélectionné, il y a eu comme une connivence sur la force de la data au service de la communauté. Nous attendons de ce programme des conseils et de la visibilité.

Nos offres s’adressent aux entreprises et aux collectivités. Nous avons donc besoin qu’elles connaissent notre start-up afin de créer des communautés d’usage à forte empreinte locale.

L’expertise de Facebook va nous permettre d’utiliser au mieux les outils disponibles pour enrichir notre base de données et nos différentes communautés.

Alliancy. Quelles sont vos ambitions à la sortie de ce programme ?

Olivier Binet. Ce programme s’inscrit dans la continuité de notre développement. Nous avons contribué à 45 000 covoiturages depuis le début de l’année. Startup Garage va nous permettre de conserver cette belle croissance de 30 % par mois, voire de l’augmenter. Facebook va nous former pour mieux communiquer et perfectionner nos solutions… Notre objectif est d’atteindre les 200 clients d’ici à fin 2018.

 

Les 12 autres start-up sélectionnées

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *