[CES 2018] La Nouvelle-Aquitaine, la plus grande délégation régionale française présente au Consumer Electronics Show

La Nouvelle-Aquitaine s’est alliée cette année à la French Tech pour participer au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas sous un seul pavillon. 41 start-up l’accompagneront durant les quatre jours d’événement. Mathieu Hazouard, conseiller régional au numérique, explique les enjeux de ce déplacement pour la Région.

Mathieu Hazouard, conseiller régional au numérique en Nouvelle-Aquitaine. ©A_Gilbert

Mathieu Hazouard, conseiller régional au numérique en Nouvelle-Aquitaine. ©A_Gilbert

Quels sont vos objectifs en participant au CES de Las Vegas ?

Mathieu Hazouard. Notre objectif premier, en s’associant avec la French Tech, est d’accompagner les entreprises de la Nouvelle-Aquitaine et de leur offrir les conditions optimales sur place pour qu’elles tirent de la valeur du salon et que cela contribue à la création d’emplois dans la région. Nous leur offrirons une visibilité supplémentaire et des espaces mutualisés. Par ailleurs, je serai au CES en tant que conseiller régional pour rencontrer des patrons de start-up et de grands groupes afin d’avoir leur retour d’expérience et de déterminer comment affiner nos axes de politiques publiques. En mai prochain, nous allons adopter une feuille de route de soutien à la stratégie numérique. Nous avons besoin de nous appuyer sur les besoins des entreprises pour l’élaborer et nous voulons différents éléments de réflexion. 

Comment s’est composée votre délégation ?

Mathieu Hazouard. Au printemps dernier, nous avons lancé un appel à candidatures pour connaître les start-up désirant participer au CES. Les services de la Région ont travaillé sur les dossiers pour déterminer pour lesquelles le voyage serait pertinent. Sur les quelque 80 candidatures, nous avons retenu 41 start-up et nous leur avons proposé un coaching de préparation avec le cabinet de conseil Xavier Dalloz pour leur apprendre à faire un speech et à trouver les investisseurs sur place. Nous les avons réparties en six thématiques, correspondant aux principales filières prépondérantes en Nouvelle-Aquitaine et à des domaines de politiques publiques. Le budget total de cette préparation et participation au CES s’est élevé à 340 000 euros. Nous nous sommes professionnalisés car les entreprises ont beaucoup d’attentes, elles veulent notamment montrer leur savoir-faire et trouver de nouveaux marchés. Nous évaluerons au retour les retombées.

Pourquoi avoir choisi le thème « Joindre l’humain au numérique » au CES ?

Mathieu Hazouard. Le thème affiché n’est pas réservé au CES, il a pour vocation de devenir l’ADN du Conseil régional. Nous voulons axer sur la relation entre le numérique et l’humain, car c’est un sujet transversal, qui touche aussi bien l’éducation que la qualité de vie au travail. En santé par exemple, nous voulons déterminer comment améliorer la prise en charge des patients avec le numérique. Nous avons aussi à cœur d’aborder la question des garde-fous face à la diffusion des données – cyber-sécurité et confiance numérique des entreprises compris.

À lire également :

Engie & Partners, tous prêts pour le CES 2018 !


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *