Numa : start-up et investisseurs ensemble aux fourneaux

Mettre en avant son projet et demander des fonds autour d’une recette de pana cotta au litchi, c’est ce qu’a proposé mercredi soir l’accélérateur Numa aux start-up de sa 12e promotion. Alliancy était présent à l’atelier cuisine. Reportage.

C'est la deuxième fois que Numa propose à sa promotion de start-up de rencontrer des investisseurs via un atelier cuisine.

C’est la deuxième fois que Numa propose à sa promotion de start-up de rencontrer des investisseurs via un atelier cuisine.

Pour la clôture de la saison 12 de son programme d’accélération, Numa a organisé une rencontre entre start-up et investisseurs sous un nouveau format : un atelier cuisine. Une trentaine de personnes, répartie en trois groupe, se sont ainsi retrouvées au Purgatoire, mercredi soir, pour préparer des plats sucrés, salés et des cocktails sur le thème de la cuisine japonaise. C’est la deuxième fois que l’accélérateur opte pour ces rencontres, après un premier essai en juillet dernier qui s’est révélé être un succès.

Auparavant, le programme s’achevait par une présentation des start-up sur scène devant les Joint-Ventures. « Cela ne permettait pas d’interaction, précise Adrien Moreau-Camard, manager à Numa. Or, le contact humain est essentiel pour les deux parties. Quand un investisseur s’engage auprès d’une start-up, c’est sur le long-terme donc il faut qu’ils apprennent à se connaître. »

Les participants ont dû s’associer par deux – un entrepreneur et un investisseur – pour réaliser des tâches de cuisine et préparer les mets de manière collaborative. Mathieu Cochet, cofondateur de Workelo, s’est immédiatement entendu avec Isabelle Gallo, de Breega Capital, pour piler les amandes du dessert et discuter roadmap de la start-up, spécialisée dans l’intégration de nouveaux salariés en particulier dans le secteur du retail.

Un programme pour les alumni

C’est en préparant un cocktail à base de bourbon, de sirop d’érable et de yuzu qu’Armelle de Tinguy, d’Elaia Partner, a découvert la start-up Advitam, dont l’objectif est de faciliter les obsèques. « Comment cherchez-vous des clients dans ce secteur délicat et quelle est la proportion de personnes qui font appel à vous », interroge-t-elle. « Nous avons de l’acquisition direct via internet et notre enjeu est de développer les canaux indirects. Nous avons notamment signé un partenariat avec l’assurance Cardif, qui nous recommande à ses clients. Nous fonctionnons comme une marketplace et nous avons accompagné en deux ans près de 300 familles », lui explique Philippe Meyralbe, entrecoupé dans ses explications par le bruit des shakers.

Comme Advitam, quatre autres start-up alumni étaient présentes à l’événement. A l’image de Phantombuster – une start-up fondée en 2016 visant à transformer les bots en outils automatisés – représentée par son cofondateur Guillaume Boiret, occupé ce soir-là à confectionner des quenelles de perles de lait. Numa a choisi d’inviter des alumni pour renforcer ses actions auprès de ses anciens participants. « Nous avons fusionné le programme Scale Hub avec ce nouveau projet pour accompagner les start-up dans leur phase d’accélération sur trois sujets : les levées de fonds, le recrutement et l’exécution commerciale », détaille Pauline Louisy, responsable des alumni. Installé à Station F, ce programme a été lancé ce mois-ci pour répondre à une forte demande des anciens membres. Plus de 110 start-up ont été accompagnées par Numa jusqu’à présent.

Les start-up présentes à l’événement

L’actuelle saison 12 avec : 

  • Arhia simplifie la gestion de la paie pour les entreprises recourant fortement au CDD.
  • Winddle est une solution ergonomique pour piloter les développements produits et approvisionnements en mode collaboratif, pensée pour le retail et les biens de consommation courante. 
  • Wildesk : Nous réenchantons la vie d’entreprise en apportant cafés, fruits frais, snacks sains et plantes.
  • Workelo est une plateforme Saas innovante permettant d’automatiser et processer l’onboarding et l’offboarding des salariés en entreprise.
  • Hello Charly  est le test d’orientation 3.0 destiné aux 14 – 24 ans, qui les aide à construire leur projet professionnel. 

5 startups Alumni : 

  • Izifret : L’affrètement de marchandises 2.0
  • Phantombuster : All-in-one scraping platform to automate all websites 
  • Shipup: En analysant les données de suivi des colis en temps réel,  Shipup permet aux e-commerçants d’envoyer des notifications (e-mails et SMS) personnalisées à leurs clients tout au long de la livraison. Grâce à cette expérience post-achat unique, les e-commerçants boostent leur taux de satisfaction
  • Advitam facilite les obsèques. 
  • Foodmeup : Fiches techniques de recettes et approvisionnements en ligne pour les professionnels de la restauration.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *