PayTrip accélère son développement en levant un million d’euros

La Fintech PayTrip vient de finaliser un tour de table d’un million d’euros auprès d’investisseurs privés et de différents institutionnels. Cette première levée va permettre à la startup d’accélérer le lancement de ses activités sur le marché français dès le mois de février 2019.

Un client qui souscrit un compte Paytrip dispose alors d’un compte bancaire de paiement et peut commander une carte Mastercard pour lui et pour chaque membre de sa famille.

Un client qui souscrit un compte Paytrip dispose alors d’un compte bancaire de paiement et peut commander une carte Mastercard pour lui et pour chaque membre de sa famille.

Fondée en décembre 2017, PayTrip se positionne comme une alternative face aux offres traditionnelles de transfert d’argent. Elle propose de connecter financièrement tous les membres de la famille, où qu’ils se trouvent dans le monde à l’aide d’une solution technologique intégrée composée d’une plateforme, d’un compte bancaire, et de cartes de paiement internationales Mastercard.

Grâce aux technologies du deep learning et de l’intelligence artificielle, un client qui souscrit un compte Paytrip dispose alors d’un compte bancaire de paiement et peut commander une carte Mastercard pour lui et pour chaque membre de sa famille.

Cette levée de fonds permet à PayTrip de recruter ses équipes commerciales, lancer ses actions marketing, continuer de faire évoluer son offre et lancer à grande échelle ses opérations sur la France et la Belgique et notamment sur certaines grandes villes où un effort particulier sera réalisé.

Bennaceur KASBI, Fondateur de PayTrip « L’offre PayTrip a été conçue pour répondre à un besoin sociétal fort : remettre ou envoyer de l’argent simplement à ses proches et leur permettre d’accéder à des outils de paiement universels en France comme à l’international. L’innovation PayTrip, le e-portefeuille qui connecte financièrement la famille, simplifie donc les usages de remise et d’envoi d’argent et ramène leurs délais de quelques jours à quelques secondes. »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *