Depuis octobre 2014, les mouvements des 200 conteneurs de la centrale nucléaire de Golfech sont tracés grâce au RFID, après une période d’expérimentation d’une année. […]