L’économie du partage porte un vice caché : le contrat implicite, économique et moral, entre opérateurs et pionniers, ne survit pas au succès commercial des premiers, ce qui est dommageable pour les seconds. […]

« L’économie du partage » devient un véritable réflexe pour les particuliers, comme en témoigne les récents succès d’Airbnb (logement) et autres Blablacar (transport). Un modèle parfaitement réplicable en B2B : les ressources coûteuses et sous utilisées peuvent être mises à disposition d’autres entreprises, afin de les rentabiliser. Un exemple ? Faire de ses salles de réunion un nouveau filon. […]