Alors que le ministère de la Santé plaide pour un développement de l’hospitalisation ambulatoire d’une durée inférieure à 24 heures, le moment paraît propice au développement de technologies permettant également d’éviter les visites médicales superflues. […]