Démocratiser et massifier, piliers de la stratégie Data d’Opendatasoft

Le Français Opendatasoft, acteur historique de l’open data, lève 21 millions d’euros. L’éditeur affirme son ambition d’aller plus loin et de démocratiser et même massifier l’accès aux données.

Opendata soft En développant de multiples portails open data dans le monde, pour des collectivités et des entreprises comme IQVIA ou BPCE, Opendatasoft pourrait laisser penser qu’il est un acteur exclusif de l’ouverture des données publiques.

A lire aussi : Acculturation et formation essentielles au passage à l’échelle sur la Data

L’éditeur français fondé en 2011 se positionne toutefois plus largement comme un artisan de l’ouverture des données à destination de l’interne comme de l’externe. Et à l’image d’autres fournisseurs, son crédo est celui de l’accessibilité des données et de leur valorisation.

Démocratisation et de massification des données

Opendatasoft rappelle d’ailleurs à l’occasion d’une nouvelle levée de fonds qu’il n’entend pas s’enfermer sur le seul marché de l’open data – malgré sa maturité croissante, comme l’illustre le rapport 2021 de Capgemini Invent.

Ainsi, en levant 21 millions d’euros, 4 fois plus que lors de son précédent tour de table, l’éditeur affiche clairement son ambition : “poursuivre” son projet “de démocratisation et de massification des données dans le monde.”

Pour le concrétiser, Opendatasoft s’appuie sur ses investisseurs historiques, comme la Banque des Territoires. Mais l’entreprise a su également convaincre de nouveaux investisseurs : Demeter via son fonds Paris Fonds Vert, ODYSSÉE Ventures et Eiffel Investment Group.

Dans un communiqué accompagnant cette annonce, son PDG Jean-Marc Lazard établit un lien entre ses solutions et la valorisation des données par les organisations. Quelles qu’elles soient, comme EDF, SFR ou Saint-Gobain.

Du stockage des données à leur utilisation

Le dirigeant fixe comme cap “d’équiper et d’accompagner toutes les organisations où la donnée reste stockée sans être pleinement accessible et utilisée à grande échelle par toutes les équipes.”

L’accessibilité reste un frein à l’acculturation aux données et aux usages dans nombre d’entreprises. Opendatasoft veut donc rapprocher données et utilisateurs afin de “massifier l’utilisation.”

Autre mot clé : démocratiser l’accès aux données. A l’occasion de la conférence Data on Board d’Opendatasoft, Yves Tyrode, directeur général Innovation, Data, Digital de BPCE, l’avait d’ailleurs martelé.

“On ne peut pas être dans un monde où la data est omniprésente, sans former, sans expliquer, sans faire que le consommateur final, que le collaborateur en entreprise comprenne bien les enjeux. C’est un sujet majeur”, déclarait-il.

Et cela passe par faire sortir la donnée du cercle des experts pour la mettre entre les mains de l’utilisateur final. Opendatasoft se rallie à cette ambition. “Partout où elle [Ndlr : la donnée] demeure entre les mains des experts, on souhaite démocratiser son accès et construire les fondations d’organisations véritablement data centric”, affiche Jean-Marc Lazard.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.