En cette rentrée, libérez vos talents cachés

Il y a un an sortait le livre pratico-pratique « Libérez vos talents »*. Passé de travailleur à la chaîne chez Renault à dirigeant d’entreprise, son auteur vendéen, Philbert Corbrejaud, donne ici quelques clés pour mieux se révéler et combattre le phénomène de désengagement au travail. Entretien.

Alliancy. Qu’appelez-vous « talents » ?

Philbert Corbrejaud. A l’inverse des talents patents, les talents dont je parle sont les talents « latents » ou cachés. Ceux qui ont du potentiel, mais que le système scolaire ne détecte pas obligatoirement. Le système scolaire met surtout en avant les capacités intellectuelles de chacun, moins les compétences relationnelles, émotionnelles, opérationnelles (soft skills)… d’où ma méthode pour aider l’autre à chercher et trouver sa voie.

Comment fait-on ? Quelle est la méthode que vous proposez ?

Rentrée liberez vos talents

Philbert Corbrejaud. Déjà, cette méthode s’appuie sur mon expérience personnelle. Pour aligner les planètes, il faut développer sa singularité en développant un nouvel état d’esprit capable d’évoluer entre saisons riches et saisons pauvres car rien n’est linéaire. Pour ne pas « abandonner », il y a cinq étapes que je présente dans mon livre.

Déjà, en tout premier lieu, il faut bien prendre conscience de son potentiel, car bien se connaître permet de savoir le chemin qui nous reste à parcourir. Pour autant, le bilan de compétences concerne le passé, le potentiel, ce sont les aptitudes à exploiter dans le futur ! C’est un projecteur qui éclaire l’avenir. Il faut donc trouver son potentiel… ce qui est possible à l’aide de tests psychométriques scientifiques comme Wave ou MBTI (personnalité, caractère…).

Deuxièmement, il faut la passion ! La passion, ce sont toutes les activités qui nous animent au quotidien, autant dans la vie personnelle que professionnelle. Et aller le plus loin possible dans cette voie et creuser suffisamment loin… Ce n’est toujours simple et cela peut prendre du temps.

dossier inclusion guerre des talents

La troisième étape, une fois découvert son potentiel et sa passion, vise à s’entraîner en trouvant un emploi dans ce « nouveau » domaine.

La quatrième étape concerne le projet. Vers où je veux aller ? Quel est le sens que je veux donner à mon travail ? Il faut le visualiser.

La dernière étape, c’est le perfectionnement. Pour ne pas caler en cours de route, il faut alimenter sa passion, par l’autoapprentissage. A chacun de développer sa méthode d’entraînement (lectures, expérimentations, échanges…) pour s’alimenter en lien avec son projet. Il faut des chemins différents pour des êtres uniques !

Philbert Corbrejaud : « Bien se connaître permet de se mettre à la bonne place » Cliquez pour tweeter

La période post-Covid est-elle propice à cette remise en question ?

Philbert Corbrejaud. Evidemment. Le bien-être fait désormais partie de ce que les gens souhaitent davantage. Mais ils ne savent pas vraiment comment faire et ne sont pas toujours prêts à faire des efforts. Certains veulent parfois tout trop rapidement… D’autres écoutent l’actualité et se dirigent vers des postes qui ne leur correspondent pas. Ce sera donc un échec. Il faut donc trouver de nouvelles solutions pour y parvenir. Dans ce livre, j’ai voulu formaliser ma vision autant pour tous ceux qui vont avoir à évoluer et pour tous ceux qui se posent des questions sur leur avenir professionnel… Soit autant pour les jeunes diplômés que les cinquantenaires qui cherchent à rebondir. Il existe de nombreux moyens de redonner du sens à sa vie professionnelle, je le crois profondément.

* « Libérez vos talents » Editions Eyrolles. 2021.

Voir aussi sa conférence TED


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.