Vestack lève 2,6 millions d’euros pour accroitre sa production de bâtiments biosourcés

Vestack, start-up spécialisée dans la conception et la construction hors-site de bâtiments en matériaux biosourcés, a annoncé le 9 février dernier avoir bouclé une levée de fonds de 2,6 millions d’euros. Ce tour de table a été mené par la société de gestion Karista (via le Paris Region Venture Fund), accompagnée de Business Angels.

Le bâtiment biosourcé de Vestack expliqué par un schéma.

Le bâtiment biosourcé de Vestack expliqué par un schéma.

Cette première levée de fonds permettra à Vestack d’accélérer son développement, d’accroître ses capacités de production et de financer ses projets de recherche et développement. Lancée en 2019, Vestack conçoit et construit des bâtiments en matériaux biosourcés, sous forme de modules assemblés hors-site. L’entreprise permet ainsi à ses clients promoteurs de construire des bâtiments ayant une empreinte carbone trois fois meilleure, deux fois plus rapidement, et sans aucun surcoût par rapport à une construction traditionnelle.

Pour réconcilier le respect de l’environnement et la maîtrise des coûts, cette PropTech s’appuie sur deux innovations majeures. D’une part, Vestack a développé un outil de conception digitale qui permet de simplifier et de réduire la durée de conception d’un projet. D’autre part, l’entreprise assemble hors-site des panneaux de murs et planchers en matériaux biosourcés. Ceux-ci sont ensuite mis en volume pour réaliser des modules intégrant l’électricité, la plomberie, etc. Cela permet de réduire la durée de construction de moitié et d’atteindre un bon rapport qualité-prix.

Le système constructif modulaire conçu par Vestack est un point d’équilibre entre l’efficacité et la flexibilité architecturale. Il permet de construire des bâtiments très divers (résidentiels collectifs, lotissements, résidences seniors et étudiantes, crèches) et de s’adapter aux contraintes propres à chaque projet (implantation, matériaux de façades, toitures, finitions).

Le secteur du bâtiment, qui représente près d’un quart des émissions de CO2, est également un de ceux qui a connu le moins de gains de productivité au XX ème siècle. L’arrivée de nouvelles normes, comme la RE 2020, contraignent les promoteurs à trouver des solutions pour améliorer l’empreinte environnementale de leurs projets sans pour autant en renchérir le coût. La digitalisation et l’industrialisation de la construction permettent d’absorber les coûts liés à l’utilisation de matériaux plus respectueux de l’environnement. L’industrialisation présente également l’avantage de réduire les nuisances liées aux chantiers.

Le système constructif Vestack incarne pleinement les objectifs de la ville durable et d’économie circulaire dans le bâtiment, et a reçu de multiples labels à ce titre, notamment le label GreenTech Innovation décerné par le Ministère de la transition écologique. Vestack est également lauréat du Plan de Relance de l’Industrie de la Région Ile-de-France.

« Le secteur de la construction n’a connu que peu de renouveau ces dernières décennies. Vestack s’inscrit dans le récent mouvement de fond du secteur, la PropTech : innovation et digitalisation au service d’une construction plus efficace, durable et dans le respect de l’environnement. La société va plus loin en participant également à la réindustrialisation et à la redynamisation de nos territoires. Nous sommes très fiers de soutenir une équipe dirigeante prometteuse qui met en oeuvre ce projet ambitieux », précisent Yvan-Michel Ehkirch, Partner et Benjamin Zerbib, Directeur d’Investissements chez Karista.

« Ce premier tour de financement nous permet d’accélérer notre développement, alors même que le marché de la construction durable se développe à grande vitesse, sous la pression des évolutions réglementaires et de la prise de conscience environnementale des promoteurs. C’est un premier pas dans la stratégie de croissance forte de Vestack, appuyée par un logiciel et un process de construction dont la mise en oeuvre est hautement réplicable » indiquent les trois fondateurs, Sylvain Bogeat, Nicolas Guinebretière et Jean-Christophe Pierron. 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. sem, consequat. accumsan Donec eget