L’ascenseur, mur de médias sociaux

A l’ère de l’IoT (Internet des objets), les ascenseurs deviennent communicants et enrichissent l’expérience client en offrant de nouveaux services interactifs. Au centre commercial Myyrmanni, à Vantaa en Finlande, « l’ascenseur social » a été inventé en collaboration avec Citycon, gestionnaire de centres commerciaux dans les pays scandinaves et baltes.

> Découvrez le « Cahier spécial : le futur du Retail » et accédez à des témoignages inspirants. 

Alain Piguet, Head of Marketing & Communications, South Europe & Israel Area for Koné

Alain Piguet, Head of Marketing & Communications, South Europe & Israel Areafor Koné

Dans cet ascenseur, devenu une véritable attraction, l’une des parois s’est muée en « social wall » sur laquelle les visiteurs peuvent voir s’afficher en temps réel leurs posts Twitter, Instagram ou Facebook utilisant le hashtag créé à cet effet.

Pour le public, c’est un moyen de s’informer différemment, d’interagir avec les enseignes et le centre commercial, et de partager les bons plans shopping. Pour les enseignes, c’est un nouveau canal de communication et un puissant levier publicitaire pour renforcer la relation avec leurs clients potentiels.

Une aide à la décision

Les cabines d’ascenseur, plus interactives, expérientielles et émotionnelles, sont aussi un élément de différenciation. Dans le secteur hyperconcurrentiel des centres commerciaux, jeux de lumière, ambiances sonores ou design sur mesure améliorent le ressenti du visiteur.
Mais l’innovation technologique en matière de mobilité dans ces espaces ne se limite pas à l’expérience utilisateurs. L’apport des données représente une véritable aide à la décision en matière d’optimisation du flux de personnes (People Flow).

« L’ascenseur social » inventé en collaboration avec Koné et Citycon est situé au centre commercial Myyrmanni, à Vantaa en Finlande.© Koné

« L’ascenseur social » inventé en collaboration avec Koné et Citycon est situé au centre commercial Myyrmanni, à Vantaa en Finlande.© Koné

Au coeur du retail intelligent (« smart retail »), les ascenseurs et escaliers mécaniques connectés peuvent collecter des données sur la fréquentation d’un magasin : nombre de clients transportés, heures d’affluence, flux de déplacement… Ces éléments, mis à disposition des gestionnaires, sont des indicateurs précieux pour améliorer l’accès et l’aménagement des galeries marchandes, les besoins en personnel ou l’implantation des enseignes et, ainsi, mieux répondre aux attentes des consommateurs.

Anticiper et éviter les pannes

Enfin, l’IoT, allié à l’intelligence artificielle et au big data, permet d’anticiper et d’éviter les pannes. Via le cloud, chaque équipement transmet des données en continu sur son état et activité, et nourrit une IA qui identifie les signaux annonciateurs de pannes. Les opérations de maintenance ou de travaux peuvent être effectués de manière préventive, en dehors des heures d’ouverture. Et, avant même que la panne ne survienne, les techniciens peuvent intervenir avec les pièces nécessaires.

Les résultats obtenus dans les sites équipés sont prometteurs : plus de 40 % de pannes ont pu être évitées. Dans le retail, être en mesure de garantir la disponibilité et la sécurité des ascenseurs et escalators est réellement un argument de poids en termes d’image auprès des consommateurs. C’est aussi essentiel au bon fonctionnement des points de vente pour assurer la continuité des approvisionnements, les mises en rayon, l’accès du personnel, etc.

Biographie
Alain Piguet est aujourd’hui Directeur Marketing et Communication chez KONE pour la zone Europe du Sud & Israël. Alain est diplômé en marketing (DESS Marketing quantitatif IAE Grenoble). Après avoir occupé des fonctions marketing au sein du Crédit Agricole et de Pirelli, il rejoint KONE en 1998 en tant que responsable marketing. Il exerce ensuite différentes fonctions (projet CRM, management business unit Escaliers mécaniques, direction commerciale Équipements Neufs) en France et en Finlande.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *