RSE : de nouveaux retailers rebattent les cartes

Alimentation, mode, l’ADN des nouveaux entrants sur le marché de la distribution inclut des valeurs écoresponsables ou sociétales.

A lire aussi : le « Cahier spécial : le futur du Retail » et ses témoignages de retailers.

RSE : de nouveaux retailers rebattent les cartes

Intérieur du Farmshop

En phase avec l’objectif du gouvernement de réduire de 50 % le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025, le réseau d’épiceries antigaspi « NOUS » a ouvert, début novembre, son sixième magasin. Situé à Paris, il rejoint les boutiques déjà implantées, à Rennes Nord en 2018, puis en Ille-et-Vilaine, en Mayenne et dans la Manche. Les produits (fruits, légumes, frais, surgelés, vrac, épicerie…) sont issus le plus souvent de producteurs mais également du marché de Rungis.

Selon ses protagonistes, faire ses courses chez « NOUS » permet à une famille de quatre personnes d’économiser jusqu’à 250 euros par mois en moyenne. NOUS estime à 10 millions de tonnes la nourriture jetée chaque année en France et à 10 % la production alimentaire écartée des réseaux conventionnels de distribution, alors qu’il s’agit de produits de qualité parfaitement consommables.

Toujours dans le domaine de l’alimentation, la plateforme de financement participatif Miimosa (don avec contrepartie et prêt participatif), dédiée à l’agriculture et à l’alimentation, a ouvert du 3 au 8 décembre en plein coeur du Marais à Paris son premier marché de Noël éphémère et durable. Le Farmshop a mis à l’honneur une vingtaine de porteurs de projets de la communauté Miimosa, producteurs et entrepreneurs régionaux engagés dans une démarche de production durable.

« Depuis son lancement en 2015, Miimosa a financé plus de 2 500 projets en France et en Belgique dont 70 épiceries en vrac et 80 magasins de producteur, confie Florian Breton, son fondateur et président. Les projets en général n’ont cessé d’augmenter, passant de 100 la première année à 900 en 2019 ». Une croissance d’équerre avec l’évolution des modes de consommation.

Le secteur de la mode, investi par des Digital Native Vertical Brands (DNVB) de plus en plus nombreux, n’échappe pas à la tendance RSE. Le 25 janvier aura ainsi lieu à Paris le lancement officiel de ThankYou, une nouvelle marque de vêtements urbaine engagée. Axée sur des modèles haut de gamme et streetwear, elle mettra à l’honneur sa première collection lors de l’installation d’un pop-up store éphémère dans le Sentier et sur son site Internet début 2020.

ThankYou est né après le voyage à Cuba en 2018 d’un de ses deux co-fondateurs, Ismain Alem. Là-bas, il rencontre un groupe d’enfants, dont l’un le complimente sur son sweat et souhaite l’échanger contre un vieux tee-shirt déchiré. A son retour, Ismain Alem, qui travaille dans le monde du football, et Steve Allard, ancien trader, vont alors créer la marque ThankYou, avec le principe d’offrir, pour tout vêtement acheté, le même modèle à un enfant défavorisé. Grâce à un hashtag unique, le client qui a parrainé un enfant démuni pourra un jour le retrouver sur les réseaux sociaux. Pour les cofondateurs de ThankYou, c’est une façon d’instaurer un nouveau mode de consommation plus conscient et tourné vers les autres.

D’autres pop-up éphémères vont voir le jour dans les mois à venir et l’idée serait à long terme d’ouvrir des boutiques à travers le monde. Si pour l’instant ThankYou se concentre sur son engagement solidaire, le DNVB devrait à moyen terme envisager un développement écoresponsable.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *