Combattre le CO² des villes avec Fermentalg

ombattre le CO² des villes avec Fermentalg

ombattre le CO² des villes avec Fermentalg

La coopération technique entre le groupe Suez et la société libournaise de biotechnologie industrielle Fermentalg, vient de déboucher sur la mise en place, à Paris, d’un dispositif innovant de captation du CO2 des villes. Une coopération qui vise à utiliser les propriétés naturelles de photosynthèse des micro-algues pour capter le CO² de2015 à Paris, lors de la COP 21, ce projet de mobilier urbain vient d’être installé place Victor-et-Hélène-Basch (également appelée « place d’Alésia »), dans le XIVème arrondissement de Paris. Sa forme, imaginée par l’agence Stories ? Un grand cylindre rempli d’eau, de couleur verte, qui contient des micro-algues dont la photosynthèse est activée grâce à la lumière. Leur capacité épuratoire serait équivalente à celle d’une centaine d’arbres… Soit une économie d’une tonne de CO² par an émis dans l’atmosphère.

 puits de carboneAbaisser les pics de pollution au cœur des villes

Le modèle de cette installation, capable de produire de l’oxygène et de la biomasse destinée à la production d’énergie verte (biogaz ou biométhane), reste encore à valider… C’est pourquoi la Ville de Paris et le groupe Suez ont signé une convention permettant de tester ce prototype in-situ pendant un an. « Demain, 80 % de la population vivra dans des villes. Nous devons rapidement trouver des solutions pour éviter des phénomènes de saturation. Après l’assainissement de l’eau qui fut l’enjeu mondial du XXème siècle, l’assainissement de l’air sera l’enjeu mondial de ce siècle », indiquait récemment Philippe Lavielle, PDG de Fermentalg. Si les villes sont la première cible visée, on peut aussi imaginer de telles installations sur des sites industriels fortement émetteurs de CO².