[Tribune] 2021 : l’année du travail hybride

La pandémie de la Covid-19 a dicté aux entreprises de nombreuses exigences de changement. Pour Yannis Daubin, Area VP & General Manager ServiceNow France, une pression extrême et sans précédent a été exercée sur les dirigeants des organisations pour résoudre des problèmes inédits.

Yannis-Daubin,-Area-VP-General-Manager-ServiceNow-France

Yannis Daubin, Area VP & General Manager ServiceNow France

Alors que l’année 2020 est derrière nous, les chefs d’entreprise continuent de réfléchir aux défis qu’ils doivent relever et aux solutions innovantes qu’ils sont appelés à mettre en œuvre pour surmonter les difficultés causées par cette pandémie qui perdure. Pour y parvenir, de nombreuses organisations ont accéléré leur transformation numérique durant la crise et se sont tournées vers les technologies les plus adaptées.

2020, le début d’une nouvelle ère du travail

Bien avant le début de la pandémie de la Covid-19, les experts du monde entier aspiraient à des méthodes de travail novatrices qui offrent plus de flexibilité et plus de souplesse. La pandémie actuelle a au moins eu le mérite d’accélérer et amplifier la tendance du travail à distance. Ainsi, l’année 2020 a été l’occasion de tester de nombreux aménagements, tant sur la vie quotidienne que sur de nouvelles configurations de l’espace de travail.

A lire aussi : Futur du travail : place au travail hybride !

Si certains attendent avec impatience la fin de cette période de crise, d’autres pensent qu’il s’agit là de la relance dont nous avons le plus besoin. Cette tendance ne se limite pas aux entreprises su secteur technologique. Une étude menée par le Ministère du Travail en novembre 2020, montre en effet que la majorité des professionnels qui peuvent télé-travailler n’hésitent pas à le faire.

L’année 2020 restera comme une année charnière qui a vu le travail à distance se substituer aux organisations plus traditionnelles. Durant l’année, les professionnels qui ont expérimenté le télétravail expriment leur satisfaction et assurent n’avoir rien perdu en termes de productivité. Toutefois, s’y adapter nécessite du temps et requiert une stratégie technologique adaptée. L’expérience a aidé les professionnels qui ont travaillé à domicile à opter pour les bons outils et les bonnes stratégies afin d’améliorer leurs performances. De leur côté, les chefs d’entreprises peuvent faciliter la transition et faire en sorte que le travail à distance soit à la fois productif et épanouissant, en optant pour les politiques et les technologies appropriées.

L’année 2020 n’aura été que le début d’une nouvelle réalité. 2021 sera la suite logique où les pratiques de travail à distance devront s’améliorer.

2021 : de nouveaux défis pour les chefs d’entreprises

Sous la pression de la pandémie, la transition vers le télétravail n’a pris que quelques semaines. Sans cette contrainte, plusieurs années auraient certainement été nécessaires à son adoption. Ce constat est également vrai quant à la nécessité pour les dirigeants d’être compétents en matière de digitalisation pour faire face aux défis imposés par la crise de la Covid-19. Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’une compétence optionnelle dont il est intéressant de disposer mais d’un véritable impératif pour qu’une entreprise ou une organisation puisse survivre. Les dirigeants qui ne prennent pas en considération l’importance de la transformation digitale pour assurer l’agilité et la flexibilité de leur entreprise mettent leurs équipes et leur organisation en danger.

Désormais, en 2021, seules les entreprises qui ont repensé leur organisation du travail pourront continuer à progresser. Une plus large autonomie laissée aux collaborateurs pour expérimenter le mode de travail le plus productif est alors un gage de réussite.

Le travail à distance : un nouveau vecteur de données précieuses

Les données sont un atout précieux.  Toutefois, elles ne deviennent efficientes que lorsqu’elles sont utilisées correctement. En 2021, avec l’accélération de la transformation digitale des entreprises et la généralisation du télétravail, le nombre de données a explosé. Il est donc primordial d’amener les dirigeants à comprendre avec exactitude l’utilisation qu’ils peuvent en avoir et les avantages qu’ils peuvent en tirer.

L’utilisation de ces données permet entre autres de changer la donne en matière de bien-être et de performances des employés. En posant les bonnes questions, les dirigeants peuvent en effet découvrir toutes les informations relatives à leurs collaborateurs, comme par exemple savoir qui est susceptible d’être plus productif le matin. Ils peuvent ainsi trouver et mettre en œuvre les moyens pour aider et accompagner leurs collaborateurs de façon personnalisée.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. ut libero. suscipit venenatis dolor