« A distance » : le film qui donne un visage au télétravail

Ce moyen métrage de 44 minutes est mis à disposition de tous pour alimenter la réflexion autour du télétravail, entre management à distance, conséquences sociales et écologiques.

Film Belge A Distance

Freddy (Informaticien), Fatmire (employée), Elisbeth (conseillère en prévention, chargée de communication), Fanny Lederlin (doctorante en philosophie)

Le Centre Vidéo de Bruxelles (CVB) conçoit le cinéma comme un « outil de transformation ». C’est dans cette optique que le réalisateur Michel Steyaert a présenté cette semaine en avant-première son film « A distance ». « Sans précédent dans l’histoire du travail, des millions d’êtres humains se sont vus contraints par l’entremise d’une pandémie de rester chez eux et de télétravailler.

A lire aussi : Pour le nouveau directeur de Slack en France, les entreprises doivent éviter de recruter des « clones ».

Dans nos sociétés capitalistes dominées par le secteur tertiaire où l’espace de bureau, sous toutes ses formes, est au cœur même du système, cet événement va sans nul doute profondément modifier le rapport au travail », explique-t-il.

Ce documentaire présenté comme un « outil pédagogique » est mis à disposition de tous : salariés, DRH, représentants syndicaux… Parti pris intéressant du réalisateur, Michel Steyaert recourt au dessin pour faciliter les témoignages des salariés qu’il interroge. Il leur demande de tracer le plan de leur domicile et d’indiquer où et comment ils travaillent, qui sont les autres habitants, comment se mêlent les activités domestiques et professionnelles…

Morceaux choisis

Film A distance télétravail Cyprien : « Ça, c’est l’espace où je ne vais jamais. C’est la No Go zone, mais c’est la meilleure zone, c’est-à-dire le salon. Où il y a plein de lumière et où il fait super bon, mais malheureusement travailler là-dedans ça veut dire travailler dans mon espace privé – et je n’aime pas ça. »

Elvira, au sujet de son compteur de pas sur smartphone : « J’ai été choquée : à 18h, j’avais trois pas. Je me suis dit : non, c’est pas possible. »

Julie : « Je cours pour voir loin, bien plus loin que cet écran »…

Michel Steyaert mêle les témoignages de ceux qui pratiquent le télétravail à ceux qui le pensent : philosophe, sociologue, syndicalistes. Sandrino Graceffa, chercheur en sciences sociales, rappelle notamment que si le mot « télétravail » s’est vraiment imposé dans les années 1970, « la réalité du travail à domicile est quant à elle très ancienne, elle a même été dominante et c’est plutôt la séparation travail/domicile qui a été une parenthèse historique dans laquelle nous nous trouvons encore et qui pourrait nous laisser croire que ça a toujours été la norme. »

Le film est accompagné de quatre précipités :

1. Le télétravail, écologique ? | 8’58

2. Télétravail et management | 11’52

3. Télétravail et non-marchand | 10’12

4. Télétravail et syndicalisme | 7’43

Bande-annonce > https://youtu.be/B3vNIhBqNlE

Film > https://youtu.be/mr-uWwsPUco

En savoir +

Nosfuturs.net est la plateforme de créations documentaires pour mieux comprendre les mondes qui viennent, créée et produite par le Centre Vidéo de Bruxelles. Elle est gratuite, low tech et évolutive, pour un usage durable et stimulant du web.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.