Bank Of America accélère sur l’IA et le machine learning

La banque américaine enregistre un nombre record de brevets au 1er semestre 2021. Et parmi les 227 brevets décrochés, 25% portent sur l’utilisation de l’intelligence artificielle et du machine learning dans les services financiers.

Business as usual dans l’univers bancaire ? Absolument pas. C’est le message que s’efforce de faire passer une des plus importantes banques au monde, Bank of America. Le groupe totalise environ 66 millions de clients.

Elle se revendique également une banque de premier plan sur le digital, avec près de 41 millions d’utilisateurs actifs, dont 32 millions sur mobile. Pour autant, tous les indicateurs ne sont pas au vert chez BoA.

Mettre l’accent sur l’innovation en période de reprise

La dernière année fiscale de la banque affiche un repli de 40% du bénéfice net à 16,47 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires recule également (-6%) à 85,53 milliards de dollars. Banque Of America pâtit sans surprise des effets économiques de la pandémie.

La reprise se profile cependant et la banque investit massivement dans la propriété intellectuelle pour développer son innovation. Pour l’illustrer, elle annonce un nouveau record en matière d’obtention de brevets aux Etats-Unis.

Au total, l’office US des brevets accordait ainsi 227 brevets à l’établissement financier au cours du premier semestre 2021. Cela représente une hausse de 23% sur un an. « Nous vivons une période de changement sans précédent et, comme toute grande entreprise le sait, pour répondre aux besoins des clients et des consommateurs, il faut mettre l’accent sur l’innovation », justifie Cathy Bessant.

Depuis, la directrice des opérations et de la technologie de BoA a cédé sa place dans le cadre d’une réorganisation au sein de l’équipe dirigeante. Aditya Bhasin, l’actuel DSI, prend ainsi également les fonctions de CTO.

Il est à la tête d’un budget technologique de 14 milliards de dollars, dont 3 milliards dédiés aux nouvelles innovations. Et parmi ces innovations, les applications de l’intelligence artificielle devraient occuper une place significative.

De l’IA intégré dans du live chat

En effet, parmi les 227 brevets obtenus, 25% concernent l’IA et le machine learning. Cela en fait la première catégorie devant le mobile et la banque en ligne à destination des particuliers (21%). 8% des brevets portent par ailleurs sur l’analyse de données, autant donc que la blockchain.

Toutefois, en nombre de demandes de brevets déposées, c’est la sécurité de l’information qui s’impose, devant le mobile (17%) et l’IA\ML appliqués aux services financiers. Dans ce domaine, Bank of America détaille par exemple l’intégration d’une IA avec un service vocal interactif.

L’objectif est ainsi de réduire le temps de réponse d’un agent humain vers lequel un appel est redirigé depuis un SVI. Mais le but est également d’améliorer l’efficacité des services vocaux interactifs.

Ces systèmes intègrent de plus en plus de technologies d’intelligence artificielle comme du NLP, du traitement du langage naturel. Le secteur de la finance explore de multiples usages de l’IA pour ses différents métiers.

Le dépôt de brevets ne signifie cependant pas nécessairement innovations et\ou leur mise en œuvre. L’industrialisation de l’intelligence artificielle et de la Data reste néanmoins un axe prioritaire dans l’univers bancaire – comme dans celui de l’assurance.

Ces acteurs se sont dotés depuis plusieurs années déjà d’équipes de data science et de data lab, voire aussi de data factory pour accélérer le développement de produits Data et IA. La conception interne de solutions n’est toutefois pas la seule piste explorée. L’arbitrage entre le make or buy se pose aussi dans ce domaine. Et de plus en plus, quels que soient les secteurs d’activité ?

 


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *