Carrefour et Virvolt rendent les vélos électriques accessibles au plus grand nombre

Carrefour et la start-up Virvolt ont dévoilé un nouveau concept au sein de l’hypermarché de Carré-Sénart (77) : un atelier d’électrification et de réparation minute de vélos, où chacun peut apporter son vélo « traditionnel » et le transformer en vélo à assistance électrique. Disponible à partir de 820€, ce service s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire en donnant une seconde vie aux vélos et permet également de rendre accessible à tous une mobilité propre et durable.

Une transformation des vélos rapide et à un prix très accessible

Carrefour et Virvolt rendent les vélos électriques accessibles au plus grand nombreInstallé au sein du rayon sport du magasin Carrefour Carré Sénart depuis le 8 mars, l’atelier Virvolt de 20m2 met à disposition des clients un service d’électrification de vélos classiques en 48H ainsi qu’un service de réparation minute. Tous les après-midis du lundi au samedi, un expert Virvolt est présent sur le stand pour répondre aux besoins des clients, apposer les batteries et effectuer les réparations nécessaires sur leur vélo (changement de frein, réparation de chambre à air…).

A lire aussi : Xavier Horent (CNPA/MooveLab) : « La mobilité ne peut pas avancer en circuit fermé »

Alors que la plupart des personnes qui envisagent d’acheter un vélo opteraient pour un vélo à assistance électrique (VAE), le premier frein à cet achat reste un prix encore trop élevé. Pour une puissance équivalente aux VAE de milieu de gamme, Virvolt propose plusieurs services d’électrification adaptés aux besoins de chacun et à un prix très accessible, à partir de 820€ (Kit moteur roue).

Les batteries, posées sur le vélo sous 48H directement en magasin, sont légères et haut de gamme, permettant ainsi de transformer un vélo en un VAE puissant en un temps record.

Une nouvelle expérience client

En allant faire leurs courses, les clients Carrefour peuvent ainsi bénéficier d’un service et d’un accompagnement personnalisé au sein de l’hypermarché où ils ont leurs habitudes. Ce nouveau corner installé à Carré Sénart constitue une première étape dans la perspective d’un déploiement dans d’autres magasins du groupe.

 « Cet atelier imaginé avec Virvolt vise à renforcer les engagements de Carrefour sur l’économie circulaire tout en proposant de nouvelles expériences en magasins, avec une offre très accessible d’électrification et de réparation de vélos sur place ; une démarche unique en grande distribution » déclare Emmanuel Rochedix, Directeur des marchandises non-alimentaires Carrefour France.

Un engagement en faveur des mobilités douces

Virvolt applique les principes de l’économie circulaire au service des mobilités douces : alors que la fabrication de vélos électriques neufs est source de pollution et qu’un million de vélos classiques est abandonné chaque année, Virvolt propose de transformer les vélos existants avec l’installation de batteries et de moteurs réparables à l’infini.

La start-up lutte également contre l’obsolescence programmée en parvenant à augmenter de plus de 50% la durée de vie de ses produits. De plus, chacune des pièces est réparable indépendamment des autres et bénéficie d’un suivi lors de son recyclage si un reconditionnement ne s’avère plus possible.

« Comment créer une mobilité douce, à la fois performante et durable ? En créant des batteries et des moteurs à la fois abordables pour tout le monde et réparables à l’infini. » explique Jérôme Gaymard, fondateur de Virvolt.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

at venenatis sit quis, fringilla amet, ut mattis ut