Cet article fait partie du dossier

CES 2023 : Le sens de l’innovation
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

[CES 2023] Les nouvelles mobilités à l’honneur

Le CES a ouvert hier ses portes et tout Las Vegas est en effervescence ! S’il s’agit du plus grand salon mondial de la Tech, le CES met aussi à l’honneur les mobilités et les voitures électriques en tous genres… Jusqu’à proposer aux participants de commander un véhicule se conduisant tout seul. Tour d’horizon des nouveautés dans ce secteur. 

« Le nombre de constructeurs auto explose au CES 2023 : + 25 %», a indiqué Gary Shapiro, président de la Consumer Technology Association et organisateur du CES. Alors que les salons automobiles du monde entier sont en perte de vitesse, souvent boudés par les plus grands constructeurs du marché, le CES connait quant à lui la trajectoire inverse. Gary Shapiro n’hésite pas à lancer : « Le CES est peut-être désormais le plus grand salon de l’auto au monde ». Ainsi de nombreuses innovations sont présentées avec pour thème : l’écologie, l’électrique et l’autonomie. 

 Un jeu de lumière pour Plastic Omnium 

Plastic Omnium

L’industriel français Plastic Omnium a reçu deux récompenses pour des solutions d’éclairage dans la catégorie « Vehicle Tech & Advanced Mobility ». Avec la projection dynamique de lumière de bienvenue, cette technologie renforce la sécurité car ce module permet de projeter des symboles d’avertissement devant les portes du conducteur et des passagers, par exemple un flocon de neige en cas de verglas. La seconde solution, offre un éclairage tout terrain. Grâce à des LED contrôlées individuellement, le système d’éclairage intelligent tout terrain anticipe les besoins et crée un faisceau précis qui diffuse la bonne lumière, au bon endroit et au bon moment.  

Vivez l’aventure du CES 2023 inside ! 

Comme je vous l’expliquais dans notre édition d’hier, pour ce CES 2023, Alliancy s’est allié au Village By CA Paris, en la personne de son directeur, Fabrice Marsella, pour vous faire vivre les coulisses de ce salon mondial…  

Après une première vidéo sur le voyage et l’arrivée à Las Vegas, voici donc le deuxième épisode des aventures de Fabrice, qui participait hier soir à la grande soirée de la French Tech. L’occasion pour lui d’interroger Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, et Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France (À lire aussi : [CES 2023] La Software République et l’Ile-de-France lancent le challenge « AI for Urban Mobility »l’importance du rayonnement de la French Tech, avec la découverte de Neoplants, la start-up qui purifie l’air intérieur avec des plantes… Bon visionnage ! 

 

 

Le pneu durable de Goodyear 

Goodyear

Pneu durable de Goodyear

En 2023, l’entreprise américaine ambitionne de commercialiser un pneumatique contenant jusqu’à 70 % de matériaux durables en 2023. Mais, durant ce CES, Goodyear présente un produit homologué pour la route à base de 90 % de ce type de matériaux. Dans cette optique écologique, l’ambition de la firme est de pouvoir commercialiser un pneumatique entièrement renouvelable à l’horizon 2030. Mais sur ce « salon du futur », Goodyear a également présenté avec la start-up Gatik, un produit intelligent permettant d’estimer en temps réel le niveau d’adhérence du pneumatique sur la route. 

La batterie Super Fast de SK 

Avec un prix de l’innovation « Vehicle Tech & Advanced Mobility » au CES 2023, SK On est récompensée grâce à sa batterie Super Fast. Son nom est en référence à sa rapidité de charge, la plus haute sur le marché. En 18 min, il est possible de recharger près de 80% de la batterie. Cette solution d’origine coréenne est déjà présente dans le commerce sur deux véhicules venants du même pays : le Ioniq 5 de Hyundai et la Kia Ev6, toutes deux élues meilleures voitures de l’années 2021/2022.  

Un véhicule à autonomie illimitée pour Circle 

Circle

Véhicule proposé par Circle

Au sein de la délégation du Village By CA Paris, la start-up Circle a été créée en 2019 par Eric Boullier, ex-CEO de McLaren, Renault F1 et Alain Di Duca, spécialiste de la micromobilité électrique. Cette solution vise à répondre aux défis de la mobilité urbaine. Il s’agit d’un « POD », entendez par-là un petit véhicule de deux places, connecté dédié au Free Floating : 100 % électrique et numérique et Made in France. Cette solution intègre, entre autres, une innovation mondiale inspirée des deux-roues, un swap de batteries comprenant 6 modules interchangeables. Ce système ne nécessite aucune borne de recharge et procure ainsi une autonomie illimitée.   

 

Un « mover » autonome pour Holon 

Holon

Mover Holon

« Avec notre Mover, nous prouvons qu’un transport de passagers sans émissions, sûr, confortable et inclusif est possible », assure Marc Kollmeier, directeur général de Holon. Ce véhicule est le premier Mover autonome au monde construit selon les normes automobiles, qui fonctionne à une vitesse maximale de 60 km/h avec une autonomie d’environ 290 kilomètres. Pensé par le designer Pininfarina, il a été conçu avec un concept spatial généreux pouvant accueillir jusqu’à 15 passagers, comblant ainsi le fossé entre les concepts de transport personnel et public. 

Un robot-taxi sans chauffeur pour Amazon 

Zoox

Robot-taxi de Zoox

Le géant Amazon s’est également lancé dans le secteur de la mobilité à travers la start-up Zoox. Cette dernière fondée en 2014 a développé un robot-taxi sans chauffeur capable de rouler jusqu’à 120 km/h. Pensée pour des passagers, pas des conducteurs, cette navette, qui dispose d’une autonomie de 16 heures, peut accueillir quatre passagers qui se font face. Zoox disposerait également d’airbags inédits pour mieux protéger les occupants en cas de choc. Ne reste plus maintenant qu’à obtenir un permis pour les faire tourner sur les routes californiennes.  

Au CES, plusieurs régions françaises sont représentées au sein du stand de la French Tech, avec dans leurs bagages, quelques start-up innovantes :  

Un diagnostiqueur de batterie 

E-xteq est l’une de ces entreprises qui représentent la délégation de l’Île-de-France. Cette jeune pouce conçoit plusieurs outils autour des batteries électriques. Des produits permettant de charger ou décharger mais également de diagnostiquer l’état de santé des batteries de véhicules électriques. Sur ce CES, E-xteq présente également ses solutions innovantes gérées par un système cloud développé sur mesure pour les entreprises et particuliers.  

Un chargeur en mains libres 

Cette autre start-up portant les couleurs de la région Île-de-France présente une solution particulièrement innovante. En effet, Up&charge a conçu une solution à destination des utilisateurs de voitures électriques qui est un système de recharge automatique mains libres pour tous véhicules via une recharge par induction. Ainsi, la start-up met fin à l’utilisation de câbles que l’on doit brancher sur le véhicule. 

La réalité augmentée dans le pare-brise

Eyelights

La réalité augmentée sur le pare-brise conçue par Eyelights

EyeLights est une start-up toulousaine qui conçoit une solution permettant de projeter en réalité virtuelle plusieurs informations que les conducteurs seraient tentés de regarder sur leurs smartphones. « Le smartphone est devenu l’ennemi n° 1 de la mobilité, il est impliqué dans de nombreux accidents », assure Romain Duflot, le fondateur de l’entreprise. Ainsi la technologie de Eyelights permet de projeter les données de leur GPS directement sur pare-brise, à hauteur de pupille. « Le conducteur voit s’afficher directement les données à 50 mètres devant lui avec une qualité d’affichage jamais égalée comme sur un écran de 14 mètres de diagonale », explique Romain Duflot. 

 


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.