DivRiots lève 2,7 millions d’euros pour faire gagner du temps aux développeurs front-end

DivRiots annonce une levée de fonds de 2,7 millions d’euros auprès de XAnge et le lancement de Backlight, une solution SaaS de gestion de Design System orientée code pour les développeurs web et designers. Créée fin 2019 par trois anciens de l’équipe tech de Ullink, la start-up s’attaque à un marché estimé à ce jour à 3 milliards d’euros. Il y aura plus de 45 millions de développeurs dans le monde en 2029. 

DivRiots lève 2,7 millions d'euros pour faire gagner du temps aux développeurs front-end

DivRiots lève 2,7 millions d’euros pour faire gagner du temps aux développeurs front-end

DivRiots, créée en 2019 par 3 anciens de l’équipe Ullink (rachetée en 2018 par Itiviti), souhaite s’investir davantage sur le marché des solutions de Design System orientées code pour les équipes front-end. La start-up annonce une levée Seed de 2,7 millions d’euros, menée par XAnge. Laurent Useldinger (ex-CEO et cofondateur de Ullink) participe également à ce tour de table via sa holding UL Invest, aux côtés de business angels tels que Thibaud Elzière (Fotolia, eFounders), Eduardo Ronzano (KelDoc), Nicolas Steegmann (Stupeflix), Frédéric Montagnon et Julien Romanetto (Teads). Bpifrance participe aussi au tour avec un million d’euros en non dilutif.

Après avoir expérimenté l’enjeu et la complexité de construire un Design System pour rationaliser et simplifier la conception d’applications / sites web, Georges Gomes (ex-CTO et cofondateur d’Ullink), aux côtés de François Valdy (ex- Deputy CTO) et Grégory Quinio (ex- Product Manager), ont décidé de lancer DivRiots pour proposer une solution SaaS de gestion de Design System afin d’aider designers et développeurs web à optimiser leur travail sur un marché en forte croissance.

L’approche de conception par Design System est née récemment du côté des outils de design (Figma, Sketch, InVision …), pour faciliter et rationaliser le travail des designers d’applications et sites web, afin d’assurer l’homogénéité et la réutilisabilité du design. Elle s’est rapidement imposée comme une bonne pratique dans le domaine.

À l’inverse, aucune solution équivalente simple n’existe pour aider les équipes techniques à adopter ces bonnes pratiques pour le développement front-end. A ce jour, assurer une cohérence entre design et code, dans la conception et la maintenance des applications et sites web demeure extrêmement chronophage tant pour les développeurs que pour les designers. Avec Backlight, outil de collaboration simple, puissant et intuitif, DivRiots leur offre une alternative et démocratise l’approche Design System pour l’ensemble des équipes front-end et pas uniquement pour les développeurs. 

Si le marché affiche une croissance importante (+20% / an) estimé à ce jour à plus de 3 milliards d’euros, un rapport publié en 2019 par la société d’analystes SlashData, indique que 45 millions de développeurs opéreront dans le monde en 2029, contre 19 millions aujourd’hui.

« Le développement front-end est boudé depuis trop longtemps. Nous sommes convaincus que le moment est venu d’apporter de vrais outils collaboratifs simples et intuitifs au service des développeurs et designers en charge des interfaces graphiques », indique Georges Gomes, CEO et co-fondateur de DivRiots.

Avec cette première levée de fonds, DivRiots entend soutenir le lancement public de Backlight, sa solution disponible dès à présent, tout en renforçant ses équipes de R&D pour poursuivre le développement produit, et marketing pour accroître la notoriété de sa solution auprès de la communauté web. Testé en bêta privée ces derniers mois auprès d’entreprises, Backlight compte déjà des premiers clients. L’ambition de la startup est de rapidement améliorer son produit en collaboration avec ses clients, avant d’accélérer sa croissance.

« Backlight fait gagner à nos équipes un temps crucial en termes de développement de Design System. Cette solution innovante permet aux designers et aux développeurs de collaborer de manière fluide et organisée. La collaboration front-end est un problème récurrent depuis des années et nous sommes ravis de voir enfin des solutions émerger. », précise Olivier Grandhomme d’AOS.

« Après un parcours exceptionnel en tant que CTO de Ullink – passant de seul développeur au management d’une équipe de 250 personnes composée de 25 équipes scrum à travers le monde, Georges s’attaque à un marché en plein boom, dans la lignée de Figma et Sketch », souligne Guilhem de Vregille, Partner XAnge.


Prix / Disponibilité

Backlight est disponible en SaaS freemium, avec un plan gratuit allant jusqu’à 3 utilisateurs. Les forfaits payants commencent à 29 $ / mois et par utilisateur. Une offre spéciale avec une période d’essai gratuite pour les premiers utilisateurs est disponible jusqu’en septembre 2021.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *