La FoodTech Dry4Good, labellisée “Produit Ile-de-France”, rejoint le réseau “Tech For Good”

La start-up spécialisée en déshydratation des fruits et légumes Dry4Good a annoncé rejoindre Tech For Good France, un réseau d’entrepreneurs au service du développement durable. Sa technologie destinée aux industriels de l’agroalimentaire a été également récompensée par le label “Produit Île-de-France”, qui promeut l’impact durable chez les producteurs.

Romaric Janssen et Jean-Gabriel Dijoud, fondateurs de Dry4Good.

Romaric Janssen et Jean-Gabriel Dijoud, fondateurs de Dry4Good.

Il y a tout juste un an, Romaric Janssen et Jean-Gabriel Dijoud ont créé Dry4Good, une FoodTech qui souhaite fournir aux acteurs de l’agroalimentaire, aux artisans et aux marques une solution industrielle de déshydratation des aliments. Conçu en laboratoire, ce processus de conservation des aliments se présente comme une alternative durable à la réfrigération et la lyophilisation, deux méthodes extrêmement énergivores.

Après une première année de R&D et plusieurs mois de test financés en partie par la Bourse French Tech, Dry4Good est parvenue à dépasser le stade d’expérimentation en créant une première unité de production. Depuis, la start-up incubée dans l’accélérateur francilien Wilco continue de renforcer sa notoriété. D’abord en février dernier, lorsqu’elle est sélectionnée par l’incubateur Agoranov pour rejoindre sa verticale Industrie & Greentech. Puis ce mois-ci, en recevant le label “Produit Île-de-France” et en rejoignant le réseau Tech For Good France.

À revoir…

L’interview de Manon Léger, fondatrice de la start-up Latitudes et membre du bureau de Tech For Good

Manon Léger, cofondatrice de Latitudes

“Comment sensibiliser les jeunes ingénieurs aux enjeux d’intérêt général ?”

En complément de son éco-efficience, la technologie de Dry4Good permet de remplir les exigences du Clean Label lequel vise à rendre clair et compréhensible par le consommateur final la liste des ingrédients, à éliminer les additifs artificiels, colorants, arômes de synthèse, ou encore à valoriser les produits naturels. La FoodTech ajoute également sur son site réussir à restituer plus de 90% des valeurs nutritionnelles, du goût et de la texture du produit frais. De quoi mieux valoriser les matières fraîches agricoles françaises produites en circuit court.

Dry4Good démarre sa première unité de production d’ingrédients alimentaires séchés dans le Val d’Oise. Pour se faire, la start-up a noué un partenariat avec Le Bon Plant, un maraicher niché dans le village de Villiers-Le-Sec qui développe une Conserverie de fruits et légumes issus de ses champs et de ceux des producteurs locaux. Pour son approvisionnement, Dry4Good s’appuie ainsi sur les producteurs franciliens désireux de distribuer leurs produits déclassés jugés « trop mûrs » ou hors calibre qui seraient en temps normal peu ou pas valorisés.  Cette approche locale de Dry4Good est aussi un moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire qui représentent 10 millions de tonnes de produits chaque année, en écho avec Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.

Si à terme la start-up souhaite mettre à disposition de chefs et d’artisans soucieux de développer des produits de qualité, une gamme Gourmet, elle compte aller plus loin dans son développement. L’objectif est d’avoir quinze ingrédients en référence dès cet été puis un total de 30 références en fin d’année.

« Nous sommes fiers du chemin parcouru en 1 an. Ces labels confirment les attentes du marché, particulièrement dans le contexte actuel où le consommer mieux est réclamé par les consommateurs, explique Romaric Janssen, co-fondateur de Dry4Good. En ce sens, notre objectif est d’accroitre nos capacités de production dans les mois à venir afin d’approvisionner un maximum d’acteurs. » 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tristique luctus Aenean massa consectetur Aliquam diam ante. venenatis, leo. et,