E-sport : Pandascore lève 5 millions d’euros pour accélérer son développement

PandaScore, la startup française qui fournit aux acteurs du e-sport des statistiques et des cotes en temps réel s’appuyant sur l’IA, a annoncé le 29 septembre avoir levé 5 millions d’euros. Cette deuxième levée permettra à PandaScore d’accélérer son développement et d’attirer de nouveaux talents en France. 

Flavien Guillocheau, fondateur et PDG de PandaScore.

Flavien Guillocheau, fondateur et PDG de PandaScore.

On estime que l’e-sport compte près de 500 millions de fans à travers le monde et que le marché représente plus d’un milliard de dollars de recettes. C’est dans ce marché que Pandascore s’insère, en fournissant des statistiques et des cotes e-sport en temps réel via l’intelligence artificielle.

Après avoir levé 2,5 millions d’euros en juillet 2017, la start-up parisienne lève à nouveau 5 millions d’euros au cours d’un tour de table mené par V13 Invest (FDJ x Serena), par l’investisseur actuel Alven, ainsi que par l’investisseur dans le sportech, KB Partners, et aXiomatic Gaming, propriétaire d’équipe d’e-sport et investisseur.

“La croissance explosive du esport repose sur la qualité des données”, déclare Flavien Guillocheau, fondateur et PDG de PandaScore. “De meilleures données permettent aux médias de diffuser un contenu plus attrayant, aux bookmakers de proposer de meilleurs produits e-sport, et aux équipes et aux tournois d’obtenir des fonds de sponsoring plus importants. Les données sont le carburant qui alimente la communauté de l’e-sport et nous sommes fiers de fournir ce carburant”.

PandaScore utilise des technologies d’intelligence artificielle pour collecter des données en temps réel sur les matchs d’e-sport, les trier et les analyser, pour en tirer les informations les plus utiles. Les diffuseurs de tournois d’e-sport utilisent ensuite ces données pour offrir à leur public une expérience plus riche. Du côté des opérateurs de paris, le Machine Learning et les analyses réalisées par PandaScore leur permettent d’offrir des cotes plus précises, ainsi qu’une plus grande offre aux parieurs.

“Le principal avantage du Machine Learning et de l’intelligence artificielle est qu’ils libèrent du capital humain pour apporter de la valeur ajoutée”, ajoute Flavier Guillocheau. “Chez PandaScore, notre équipe de Trading composée d’experts en e-sport, travaille directement avec l’équipe de data-scientists pour créer les modèles permettant de gérer et d’ajuster les cotes en temps réel. Ce sont des cotes alimentées par l’IA, mais toujours avec une touche humaine”.

“Avec la FDJ, nous sommes convaincus que la technologie de PandaScore est un atout essentiel pour les bookmakers, leur permettant de gagner de nouvelles parts de marché et de bénéficier de services plus efficaces et plus fiables.” commente Olivier Martret, Principal Managing du fond V13.

La récente période de confinement a confirmé l’engouement dans de nombreux pays pour le jeu en ligne et cela a permis à PandaScore de récemment signer des contrats avec des entreprises comme l’app de score en temps réel, Strafe, une équipe d’esport chinoise, Top Esports, et BetCris, acteur des paris en ligne en Amérique Latine. La société utilisera cette nouvelle levée de fonds pour poursuivre son expansion, notamment pour agrandir son équipe à Paris et à Malte, ainsi que pour couvrir davantage de titres d’e-sport.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quis Nullam mattis et, tristique venenatis, leo ipsum venenatis diam Praesent libero