Exclusivité mondiale : Découverte de la grotte de Lascaux 1/1, le jumeau virtuel

Ouverte au public depuis le 8 juillet, Dassault Systèmes, la Cité de l’architecture & du patrimoine et la Direction régionale des Affaires Culturelles de Nouvelle-Aquitaine (DRAC) vous invitent à découvrir une nouvelle expérimentation de réalité virtuelle à l’échelle 1/1. Le jumeau virtuel de la grotte de Lascaux reproduit avec un réalisme inédit les conditions d’immersion dans les galeries de la grotte originelle telles que les vivent les conservateurs du patrimoine et les scientifiques habilités à y pénétrer.

Une prouesse technologique mise au service d’une des plus importantes grottes ornées du paléolithique supérieur.

découverte-de-la-grotte-de-Lascaux,-le-jumeau-virtuelLe temps de présence à l’intérieur de la grotte encore en convalescence étant limité (moins de 200 heures par an pour les équipes qui y travaillent), la réalisation de son jumeau virtuel offre des perspectives de travail difficiles à mettre en œuvre dans le réel. La réalité virtuelle collective à l’échelle 1/1 permet de reproduire une expérience d’exploration et d’immersion inédite et offre aussi la possibilité de découvrir de nouveaux points de vue, au plus près des chefs-d’œuvre du paléolithique supérieur, peints il y a 20 000 ans.

A lire aussi : Jumeau numérique : RTE révolutionne la gestion de ses actifs industriels

La grotte de Lascaux 1/1, le jumeau virtuel a été conçu grâce à de nouveaux outils issus de la recherche et développement de Dassault Systèmes, au sein de l’Exaltemps, laboratoire de recherche et d’innovation à la Cité de l’architecture & du patrimoine. Ces nouveaux logiciels visent à faciliter la création d’expériences de réalité virtuelle grandeur nature et collectives par des utilisateurs sans compétence technique particulière.

« La maîtrise des logiciels de présentation ou de montage vidéo est largement répandue dans un monde où les écrans sont encore en deux dimensions. Pour Dassault Systèmes, l’enjeu était d’imaginer et de développer des outils immersifs et collaboratifs encore plus simples d’utilisation. La seule compétence requise est de se servir intuitivement de ses mains, sans manette, comme nous le faisons dans le monde réel pour mettre en scène un récit grandeur nature dans lequel nous pouvons physiquement entrer. Ces nouveaux outils de création ouvrent bien entendu des perspectives nouvelles pour les lieux de culture, dans le monde de l’éducation, de la recherche et bien sûr au-delà », souligne Mehdi Tayoubi, vice-président innovation chez Dassault Systèmes.

grotte-de-Lascaux-jumeau-virtuelEn intégrant les données brutes issues des campagnes de numérisation de la DRAC Nouvelle-Aquitaine à ces nouveaux outils, les trois partenaires ont pu collaborer dans des espaces virtuels en 3D et concevoir plusieurs parcours de visite immersifs.

« Nous disposons de données de numérisation 3D très précises de la grotte que nous avons l’habitude de consulter sur nos écrans mais pouvoir s’immerger dans ce jumeau numérique change complètement la perception. Les temps de présence dans Lascaux, encore en convalescence, sont très limités et pour la première fois je peux m’y téléporter avec toute mon équipe pour y travailler et y tester, par exemple, en temps réel des hypothèses de recherche, même dans les espaces les plus difficiles d’accès », s’enthousiasme Muriel Mauriac, conservatrice de la Grotte.

Ainsi, sur les pas de l’équipe de conservation qui a accès à la grotte originelle, les visiteurs immergés dans le jumeau numérique pourront progresser, s’ils le souhaitent, à quatre pattes, dans le conduit terminal au bout du diverticule axial ou encore arpenter la très étroite galerie des félins, jamais présentée au public.

« Cette collaboration, au sein de l’Exaltemps, avec Dassault Systèmes, fait entrer la collection de la galerie des moulages de la Cité de l’architecture & du patrimoine dans le XXIe siècle. Du plâtre à la réalité virtuelle, elle s’inscrit dans la continuité de la vision d’Eugène Viollet-Le-Duc, initiateur des moulages grandeur nature de notre patrimoine à la fois comme support d’enseignement, de recherche, de préservation de la mémoire et de médiation », ajoute Isabelle Marquette, conservatrice de la galerie des moulages de la Cité de l’architecture & du patrimoine.

Un parcours didactique au cœur d’une expérience virtuelle saisissante

Munis de sacs à dos et de casques de réalité virtuelle, des groupes constitués d’au plus six personnes, accompagnés d’un guide-conférencier, auront le privilège de se déplacer, pendant 45 minutes, en toute intimité et pour la première fois au monde, dans l’intégralité des 235 mètres de galeries qui composent la chapelle Sixtine de la préhistoire. Les utilisateurs co-localisés se déplacent en toute liberté dans l’espace et, par le biais de leurs avatars, peuvent interagir entre eux.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id Nullam commodo mattis felis ut libero non nunc