La fintech Silvr lève 3 millions d’euros pour accélérer son développement en France

Moins d’un an après sa création, la fintech française Silvr annonce avoir bouclé un tour de table de 3 millions d’euros auprès d’ISAI,  Idinvest et Serena Capital ainsi que de business angels tels que Marc Menasé (fondateur de Founders Future), Didier Valet (ex n°2 Société Générale), Matthieu Stefani (co-fondateur de CosaVostra, podcast Generation Do It Yourself) et Michaël Diguet (co-fondateur de Algoan).

Gregory Tappero et Nima Karimi, co-fondateurs de Silvr.

Gregory Tappero et Nima Karimi, co-fondateurs de Silvr.

Fondée en mars 2020 par deux serial entrepreneurs Nima Karimi et Grégory Tappero,  Silvr aide les entreprises online qui n’ont généralement pas accès au crédit bancaire et qui cherchent des alternatives à la levée des fonds en equity, processus long, très sélectif et coûteux en capital. Silvr est un acteur du Revenue Based Financing (RBF), un modèle qui s’appuie sur les données des entreprises pour l’octroi de financement.

Les entreprises qui souhaitent se financer via Silvr connectent leurs comptes tels que Shopify, Facebook Ads ou leur compte bancaire sur la plateforme Silvr, elles reçoivent leur financement en 24 heures et remboursent Silvr en fonction de leur chiffre d’affaires. Silvr prélève une commission qui varie entre 6 et 9% du montant financé et garantit la conservation à 100% du capital des entreprises qu’elle accompagne. A terme, la fintech souhaite proposer son offre à d’autres acteurs : SaaS, ventes par abonnement et applications mobiles.

Déjà une quinzaine d’e-commerçants et DNVB (LXH, Le Beau Thé, l’Intendance, Clever Beauty…) font confiance à Silvr pour financer leurs campagnes digitales, leur permettant ainsi de multiplier par 2 leur chiffre d’affaires en seulement 3 mois. Grâce à cette levée de fonds, Silvr souhaite démocratiser ce nouveau modèle de financement, recruter une dizaine de collaborateurs et atteindre une centaine de clients d’ici 18 mois.

« Nous avons observé que les business online sont actuellement mal servis par les options de financement présentes sur le marché : les banques préfèrent en général financer des actifs, et la levée de fonds n’est pas la solution la plus adaptée à toutes les entreprises, déclare Nima Karimi CEO et co-fondateur de Silvr. Silvr ouvre une troisième voie en proposant un modèle de financement inédit en France, plus simple et plus transparent, qui se base uniquement sur la performance et la scalabilité des entreprises ».

Pour Thierry Vandewalle, General Partner chez ISAI : « Nous avons été convaincus par la pertinence du positionnement de Silvr et la vision novatrice de ses co-fondateurs. Silvr offre une alternative aux entreprises pour lesquelles le financement de leur campagne digitale est crucial afin de croître et perdurer. Nous sommes donc ravis de participer à ce premier tour de table qui va permettre à Silvr de démocratiser son approche et se positionner comme le premier acteur du financement des business du digital. »

Le modèle de Silvr repose sur le Revenue Based Financing, une innovation financière en pleine croissance qui permet aux entreprises de lever des fonds plus rapidement, sans dilution, et de rembourser en fonction de leur chiffre d’affaires.

Ce nouveau concept offre un intérêt majeur puisqu’il permet aux entreprises d’obtenir un financement en 24 heures sans ouvrir leur capital. Le RBF offre également plus de flexibilité qu’un emprunt bancaire car les remboursements s’effectuent en fonction du chiffre d’affaires.  

Aux États-Unis, le RBF est aujourd’hui la principale alternative au financement par augmentation de capital (equity) pour les start-ups et représente un volume de plusieurs dizaines de milliards de dollars par an. Son potentiel n’a pas échappé aux mastodontes de l’e-commerce et du paiement tels que Paypal, Shopify ou Stripe qui proposent depuis plusieurs années ce modèle de financement aux entreprises qui utilisent leurs plateformes (Paypal à lui seul représente 4Mds$ / an). Ce marché est également adressé par des acteurs indépendants tels que Clearbanc au Canada, Pipe aux Etats-Unis ou encore Uncapped au Royaume-Uni.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aenean elit. id risus ut odio id