Future Days : les mondes académique et économique co-construisent

Alliancy Connect

Plus de 600 visiteurs se sont rendus à la 3ème édition des Future Days fin novembre pour, le rendez-vous des milieux académiques, entrepreneuriaux et publics, autour des différents défis auxquels sont confrontées les villes et métropoles.

Plus de 600 visiteurs se sont rendus à la 3ème édition des Future Days fin novembre

Plus de 600 visiteurs se sont rendus à la 3ème édition des Future Days fin novembre

L’université a toute sa place aux Future Days, où étaient réunis cette année une large variété d’intervenants (académiques, entreprises, acteurs publics, associations…).

L’idée pour Philippe Tchamitchian, président de la Comue Université Paris-Est : viser une approche systémique sur le sujet des villes de demain. « Nous avons à produire des connaissances nouvelles et à former des étudiants, mais notre rôle ne s’arrête pas là. Une troisième dimension concerne le service à la société, qui a besoin d’être nourrie par des savoirs, des réflexions et des prises de regard critiques s’appuyant sur des travaux récents », explique-t-il.

 

L’université cherche également à nouer des partenariats originaux qui apportent la co-construction et la co-innovation : « Nous élaborons avec eux à la fois la problématique et la façon d’y répondre. Les Future Days sont une opportunité pour valoriser ces projets. »

À cette occasion, l’Université Paris-Est et ses partenaires Descartes Développement Innovations, Cap Digital, épaMarne épaFrance et Erganeo ont également organisé pour la première fois, le Grand Prix Future Days.

Décliné en trois catégories : il vise à valoriser la démarche entrepreneuriale et l’innovation en encourageant la création d’entreprise par les acteurs académiques.

Alliancy Connect : j’actionne cet article !
 
Ce sujet est une priorité ? Vous aimeriez rencontrer la personnalité interviewée ? Vous souhaiteriez partager votre expérience sur le sujet ?

À cette occasion, l’Université Paris-Est et ses partenaires Descartes Développement Innovations, Cap Digital, épaMarne épaFrance et Erganeo ont également organisé pour la première fois, le Grand Prix Future Days. Décliné en trois catégories : il vise à valoriser la démarche entrepreneuriale et l’innovation en encourageant la création d’entreprise par les acteurs académiques.

Les trois lauréats 2019

Deep Tech : Nouvel Eldorado français ?

Jacques Noël (fondateur de Tomaro) à droite et Antoine Allard (Cap Digital) à gauche

1/ Grand Prix start-up / PME : Jacques Noël, fondateur de la start-up Tomaro en janvier 2018. S’appuyant sur une R&D techno (TRL4) menée par un laboratoire universitaire (maths) et un établissement de recherche (physique), cet éditeur de logiciel (NRJnious) propose au gestionnaire local de l’énergie, au centre des dispositifs de contrôle-commande, d’être doté de capacités d’affectation de l’énergie disponible en fonction de facteurs externes et internes, de déterminer les séquences de commandes optimisant les performances du système, d’activer automatiquement les leviers de flexibilité disponibles et assurer ainsi la satisfaction des usagers sur le périmètre supervisé. Soit un cadre structurant pour des mailles de territoires zéro émission, zéro déchets, à faible empreinte écologique, gérant durablement ressources naturelles et activités humaines. Un projet qui œuvre pour l’émergence de politiques et de règles organisant les communautés énergétiques locales en France.

2/ Grand Prix étudiant-entrepreneur : Dimitri Ionescu, étudiant à l’École des Ingénieurs de la Ville de Paris, et à son équipe pour LightMirror, dont l’objectif est d’optimiser la luminosité naturelle des habitations. Cette solution permet à la fois d’augmenter le bien-être intrinsèque des habitations et de réduire leurs dépenses énergétiques.

3/ Grand Prix chercheur-entrepreneur : Martin Hendel, enseignant-chercheur à ESIEE Paris et fondateur de Urban Cooling Solutions, qui se positionne comme entreprise de conseil visant à accompagner les décideurs et opérationnels urbains autour de la question des îlots de chaleur urbains (ICU) et de l’adaptation au changement climatique, spécifiquement au risque caniculaire. L’offre proposée couvre la mesure in situ du rafraîchissement obtenu lors de travaux de rénovation de l’espace public au conseil en stratégie de rafraîchissement, aide à la conception d’espace, etc.

Alliancy Connect


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fringilla leo. libero. mattis Sed at lectus