Droit de la concurrence : faut-il démanteler les GAFAM ?

Faut-il démanteler les GAFAM ? Le Département de la justice américain a annoncé engager des poursuites contre Google pour atteinte au droit de la concurrence dans le but de préserver son monopole dans le domaine de la recherche et des annonces publicitaires en ligne. Alexandre Lazarègue, avocat spécialisé en droit du numérique et droit de la presse, livre son avis sur la question.  

Alexandre-Lazarègue-Avocat-en-droit-du-numérique-et-droit-de-la-presse

Alexandre Lazarègue, Avocat spécialisé en droit du numérique et droit de la presse

Par les données personnelles qu’elles traitent, les géants du Web ont acquis une connaissance parfaite du client devenu indispensable pour la vie des entreprises. Or la détention des algorithmes puissants et le jeu qu’elles en font peut les conduire à abuser de leur position dominante.  

A lire aussi : [Chronique] Cookies : l’indigestion nous gagne

C’est ainsi que Google qui domine le marché des moteurs de recherche s’est vu reproché par la commission européenne (décision Google shopping du 27 juin 2017) de donner un avantage illégal à ses propres services. De même, les partenariats que les géants du Web nouent dans le monde physique sont basés sur des rapports de forces que les plateformes effritent en acquérant des concurrents afin d’entamer la position de force de ses partenaires initiaux.

 Aussi, l’autorité de la concurrence en France a condamné Google au motif que ce moteur de recherche avait abusé de la position dominante qu’elle détenait sur le marché de la publicité liée aux recherches, en adoptant des règles de fonctionnement de sa plateforme publicitaire Google Ads opaques, inéquitables et aléatoires.

En somme, le principe de la concurrence libre et non faussé au cœur de notre économie de marché est désormais menacé par les géants du Web. Ceux-ci entravent la liberté du commerce et de l’industrie au point de créer des situations d’allégeance que les autorités de la concurrence doivent briser.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut Aliquam elementum ut consectetur fringilla id, vulputate, nec in ut sem,