Groupe Rocher : les deux pieds dans le cloud Google

Propriétaire des marques Arbonne, Yves Rocher et Petit Bateau, le groupe Rocher signe un contrat de 5 ans avec Google Cloud. Dans ce cadre, l’entreprise migrera son ERP SAP dans le cloud, ainsi que sa plateforme Data.

le groupe Rocher signe un contrat de 5 ans avec Google Cloud Pour le groupe Rocher, l’adoption du cloud n’a rien d’un Big Bang. L’externalisation de l’infrastructure et du parc applicatif s’est en effet échelonnée sur plus de 10 ans. Ce chantier a démarré par externalisation de l’hébergement et de l’exploitation auprès de partenaires.

La maison-mère des enseignes Arbonne, Yves Rocher et Petit Bateau franchit à présent une nouvelle étape. Et celle-ci prend la forme d’un vaste projet de migration auprès de Google Cloud Platform. Les deux entreprises annoncent un accord de collaboration sur cinq ans.

Yves Rocher développe du ML sur Google

Officiellement, l’adoption des technologies Google doit contribuer à accélérer la digitalisation du groupe français dans une approche conforme à ses engagements en matière de développement durable.

Rocher souhaite ainsi concilier résilience et durabilité de l’infrastructure, mais aussi réduction de l’empreinte carbone. L’accord avec Google prévoit surtout la migration sur GCP d’une brique applicative critique : SAP.

Les objectifs sont plus larges cependant. Outre le transfert des applications SAP sur le cloud, la DSI du groupe Rocher souhaite mettre en place une stratégie d’APIsation et développer ses capacités en matière d’analyse de données.

Dans ce cadre, la plateforme de données de Rocher, « My Data », passera à l’échelle via un déploiement global. L’enrichissement des moyens analytics doit déboucher in fine sur des parcours client omnicanaux plus performants.

La Data, levier d’adoption du cloud

L’adoption de Google Cloud vise aussi à moderniser la plateforme e-commerce de l’entreprise. Elle s’accompagne par ailleurs d’une nouvelle approche de la gestion des API, « sécurisée et facile à manager. » A terme, une majorité des traitements ou workloads s’exécutera dans le cloud.

Client de GCP depuis 2020, Renault justifiait lui aussi sa migration sur le cloud par sa volonté d’optimiser sa plateforme de données industrielles. Le fabricant auto prévoit également de tirer profit de l’expérience de Google dans le domaine du machine learning.

Or, en matière d’IA, Yves Rocher mène déjà des projets, en particulier sur des scores marketing, développés avec le prestataire Datastorm. Dès l’origine, il a été prévu que le modèle ainsi conçu serait exploitable sur Google Cloud Platform.

La Data est un levier majeur de migration dans le cloud. C’est le cas par exemple chez Adeo (Leroy Merlin, Bricoman…), mais aussi Dailymotion. Le spécialiste du streaming orchestre toute la partie « analytics » dans le cloud.

Par ailleurs, les outils de Data Science sont en cours de migration complète sur le cloud. La Redoute est, elle aussi, « full cloud » pour les produits Data de sa Factory, comme l’expliquait à Alliancy.fr son CDO, Samir Amellal.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *