En 2016, la plateforme californienne a revendiqué 8,3 millions d’utilisateurs pour les 400 000 logements mis en location en France, soit une hausse de 70 % du nombre d’hébergements en un an. Tous les détails ici. © Airbnb instagram

En 2016, la plateforme californienne a revendiqué 8,3 millions d’utilisateurs pour les 400 000 logements mis en location en France, soit une hausse de 70 % du nombre d’hébergements en un an. Tous les détails ici. © Airbnb instagram

« Les Français qui voyagent sur Airbnb voyagent à Paris en première destination, suivie par la Charente-Maritime, le Var et la Corse du Sud. Pour Paris, il y a aujourd’hui 55 000 annonces sur le site », poursuivait le patron France de la plateforme, se défendant d’avoir mis « un milliard d’euros dans la poche des Français dans les douze derniers mois. »

Créée en 2008 en Californie, Airbnb recense environ 150 millions d’utilisateurs dans le monde (8,3 millions en France) en 2016, 3 millions de logements situés dans près de 200 pays. La plateforme de location de logements, rentable depuis fin 2016, réalise un chiffre d’affaires de près de 1,6 milliard de dollars et sa valorisation dépasse les 30 milliards. Airbnb viserait même une cotation en bourse prochainement…

Pour autant, si le succès est au rendez-vous, les détracteurs aussi. Et cette fois, ils semblent qu’ils ont gagné une manche. A partir de décembre prochain, après Nice et conformément à la loi, toute personne désirant louer à Paris son logement en meublé touristique sur une plateforme numérique de type Airbnb devra détenir un numéro d’enregistrement. Si ce n’est pas le cas, le texte permettra d’attaquer ces plateformes et les propriétaires indélicats au portefeuille (selon un rapport du Sénat, seulement 15 % des utilisateurs d’Airbnb déclarent leurs revenus). Loin des 7,3 millions d’euros de recettes fiscales engrangés par les collectivités locales… 

Un combat devenu désormais « courant » dans de nombreuses grandes villes touristiques du monde qui veulent éviter de voir certains de leurs quartiers se vider de leurs habitants…

En attendant, le modèle gagnant-gagnant de Brian Chesky, PDG et l’un des trois cofondateurs d’Airbnb, se duplique désormais à toutes les activités (hébergement bien sûr, mais aussi voyage, alimentation, transport…). Pour la deuxième fois, nous avons fait un petit tour d’horizon de ce qui est proposé en France uniquement, et qui fera peut-être votre bonheur à tous !

A tous nos lecteurs, nous souhaitons de très bonnes vacances, avec Airbnb et tous les autres !

Inside Airbnb France

Depuis la mi-avril, les équipes françaises d’Airbnb  (35personnes) se sont installées sur 700 mètres carrés près de l’Opéra, à Paris. Pensée par l’agence parisienne Studios Architecture, la décoration est faite pour se sentir dans un loft… Un lieu stratégique pour la firme américaine, dont la devise « Belong anywhere » a totalement modifié le paysage touristique mondial et pour laquelle, la France est le deuxième marché après sa patrie d’origine.

Inside Airbnb France

Photo : Studios Architecture

Inauguré mi-juin, cet espace ne se contentera pas d’abriter les équipes (jusqu’à 60 personnes). D’ores et déjà, une programmation est faite pour « Le Nid », un espace dédié à l’événementiel et dont la vocation est de réunir régulièrement hôtes et voyageurs, curieux et spécialistes, et de créer des liens autour du thème du voyage via quatre parcours (Expériences ; Escale à… ; Carnets de Voyage et Talk & Breakfast). Pour y participer, c’est ici !

Dans un autre domaine, Nathan Blecharczyk, co-fondateur d’Airbnb, s’était déplacé, début mars, à Paris, pour annoncer un partenariat d’un nouveau genre avec Station F, autour d’un « programme d’accueil » dédié aux collaborateurs des 1 000 startups hébergées dans le plus grand incubateur au monde, ouvert fin juin dans le XIIIème arrondissement. Airbnb souhaite offrir un bon de 50 dollars aux 3 000 jeunes présents sur le campus, activé après leur premier voyage réservé via la plateforme, tandis que ceux qui loueront leur appartement sur la plateforme se verront offrir un bon de 100 dollars, dès la première réservation validée.

Les membres du « Founders Program », propre à Station F et réservé aux start-up en amorçage, pourront également participer au « challenge Airbnb ». A gagner ? Des bons de voyage de 2 000 euros pour les cinq lauréats. Enfin, Airbnb travaille avec Station F sur un concept de visites de la Halle Freyssinet, en vue de permettre à chacun, Parisiens, touristes internationaux ou tout intéressé de passage de plonger dans le monde entrepreneurial…