Alain Bouillé, Délégué général du CESIN

Alain Bouillé, Délégué général du CESIN

Nous voyons des interconnexions de plus en plus inattendues entre les entreprises du fait d’échanges de flux de plus en nombreux générés par les projets de transformation digitales. En matière de risques et de menaces cyber, des crises liées aux ransomwares en particulier chez les uns déclenchent des crises chez les autres, ce qui pousse à une plus grande coopération.

Cependant de nombreux défis existent en matière de collaboration en cybersécurité. Par exemple, quand on détecte une attaque, le partage d’information ne doit pas éveiller du même coup l’attention et les soupçons des attaquants, car cela fait perdre un avantage majeur en termes de réaction. Il est donc compliqué de définir le bon niveau de collaboration et de partage, entre la précision et véracité de l’information, l’enjeu de vitesse de sa diffusion et son exploitabilité par les RSSI – notamment ceux qui ont peu de moyens humains pour réagir.

Cela interroge par ailleurs l’évolution du rôle du RSSI : face à l’afflux d’information, doit-il simplement se transformer en gestionnaire d’alertes venues de la communauté ? Cela reviendrait occulter tout un pan de ce qui fait la valeur de ce métier pour l’entreprise.

Retour vers le diaporama

risus. Aliquam leo. elit. sed Nullam porta. massa ipsum Donec quis elementum