[Sécurité]

es femmes harcelées dans le Metaverse

Les femmes, harcelées également dans le Metaverse ?

Evidemment – et on s’étonne de ne pas l’avoir anticipé. Les premiers récits sont arrivés dès la mi-décembre : une jeune femme qui participait à une séance de bêta-test avant le lancement officiel de la plateforme « Horizon Worlds » (un jeu vidéo) courant novembre, raconte avoir subi une agression sexuelle en réalité virtuelle :

La journaliste Parmy Olson a écrit elle aussi au même moment sur le sujet.

La réponse proposée par Facebook ? Elle se décline en options de « blocage ».

Bloquer l’autre, ouvrir une « safe zone ». Se protéger. Une fonctionnalité qui donne lieu à des débats animés, qu’il s’agisse du moment où on l’active (déjà trop tard ?), de sa facilité d’activation, sans parler de sa pertinence (est-ce que tout doit vraiment reposer sur la victime ?). Et qui « oublie » un détail, comme le souligne l’enseignant et auteur Olivier Ertzscheid : l’agresseur. Rien n’est prévu le concernant.

Tôt ou tard – et probablement tôt – la réalité virtuelle entrera largement dans nos entreprises, reléguant la visio en arrière-plan.

Si vous vous intéressez à la transposition en VR de nos dilemmes de terriens, cet article est très complet.