La plateforme française Yubo lève 11 millions d’euros auprès de géants de la tech

Avec plus de 25 millions de jeunes utilisateurs dans le monde, le réseau social français Yubo a réussi jeudi une levée de 11,2 millions d’euros. Le tour de table mené par Iris Capital et Idinvest Partners, a réuni des figures de la tech comme Mark Zuckerberg (Facebook), Jeff Bezos (Amazon), Bill Gates (Microsoft) ou encore Reid Hoffman (Linkedin).

80% des utilisateurs de Yubo sont aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Australie.

80% des utilisateurs de Yubo sont aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Australie.

Yubo a fait du chemin depuis sa création en 2015. Créé par 3 anciens étudiants français en ingénierie à l’École Centrale de Paris et Télécom ParisTech, le réseau social a bouclé un tour de table de 11,2 millions d’euros auprès de grands fonds d’investissement du monde de la tech. Sweet Capital d’une part, fondé par les créateurs du jeu Candy Crush. Village Global d’autre part, soutenu par Mark Zuckerberg, Jeff Bezos, Bill Gates ou encore Reid Hoffman. Et enfin, le fonds parisien Alven Capital.

Pour les patrons de Facebook et Amazon – présentant respectivement une fortune à 71,7 milliards et 131 milliards de dollars -, c’est leur premier investissement réalisé en France. « Véritable success story de la French Tech à l’international, Yubo est en passe de devenir un incontournable du quotidien mobile des jeunes et cette levée de fonds va soutenir cette croissance et la consolidation de leur technologie de pointe,” déclare Gil Doukhan, Principal chez Iris Capital.

Destiné aux jeunes de 13 à 25 ans, Yubo est un réseau principalement implanté dans des pays anglophones : 80% de ses utilisateurs sont aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Australie. Il permet de créer des espaces de discussion avec des lives vidéo et des spectateurs qui interagissent en direct via un chat. Ce nouveau tour de table permettra à la plateforme de s’étendre à l’international. Ce qui justifie sûrement l’intérêt des géants de la tech de faire partie du capital de la start-up. 

“Franchir de nouvelles étapes technologiques”

Avec un chiffre d’affaires de près de 10 millions de dollars en 2019, la start-up va partir à la conquête de nouveaux territoires, notamment le Japon et le Brésil. Elle devrait recruter d’ici 6 mois 35 collaborateurs, passant ainsi à un effectif total de 50 personnes.

« Cette levée de fonds va nous permettre de franchir de nouvelles étapes technologiques et d’étendre notre empreinte internationale, précise Sacha Lazimi, CEO & co-fondateur de Yubo.. Nous sommes particulièrement fiers que des fonds aussi reconnus nous accordent leur confiance et leur soutien pour accompagner nos ambitions : devenir la première plateforme sociale globale créée en France et basée sur des valeurs européennes. » 

L’entreprise reste tout de même menacée par une prolifération de contenus à caractère pornographique en son sein. Son manque de modération lui a valu de nombreuses critiques. En début d’année, Yubo signe donc un partenariat avec Yoti, qui a développé une IA de vérification d’âge. Et grâce à cette levée, elle a annoncé pouvoir renforcer ses algorithmes de détection de contenus inappropriés et multiplier par 5 ses équipes de modération présentes partout dans le monde. 

« Yubo offre un espace de grande liberté d’expression, tout en veillant à la sécurité de ses utilisateurs, commente Nicolas Debock, Managing Director, Idinvest Partners. Notre participation à ce nouveau tour de table atteste de notre confiance dans le développement de cette success story française ». Malgré des défaillances de modération – qui concerne tout autant Facebook, Twitter, Youtube et Amazon – les grands noms de la tech semblent convaincus du potentiel de Yubo.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neque. adipiscing libero. ut facilisis Praesent felis Sed mattis ut sed