La Poste emploie les grands moyens pour la période de fêtes

Cette année, l’opérateur français de services postaux s’apprête à traiter jusqu’à 4 millions de colis certains jours de décembre. Pour anticiper le grand pic des périodes de fêtes, La Poste prévoit donc plusieurs mesures sur le plan logistique, informatique et humain, dont la création de 9000 emplois saisonniers et la mise en place de nouvelles règles pour les livraisons et les envois de colis.

Situées notamment à l’intérieur de bureaux de poste ou à l’extérieur de ceux-ci, les consignes du réseau Pickup habilitées viennent compléter le maillage de commerces partenaires KeyNest et rendent le modèle d'échange de clés accessibles dans de nombreuses grandes villes françaises.

La Poste se prépare à surmonter une période de fêtes pas comme les autres. La crise sanitaire couplée à la période hivernale – marquée par des promotions pour les achats de Noël ou le Black Friday par exemple – va mécaniquement multiplier les commandes en ligne et les échanges postaux. 

“La crise a un effet d’accélérateur de tendances sur le marché du courrier et du colis, lance Xavier Mallet, Directeur Général de La Poste Colissimo, lors d’une conférence de presse virtuelle ce mercredi 28 octobre. Depuis le déconfinement, les colis ont augmenté de 30% et nous prévoyons une fin d’année sans précédent’.

Pour autant, cette crise ne semble pas être la seule responsable. En effet, le marché des colis connaît une augmentation considérable depuis ces dernières années. Xavier Mallet explique qu’en 2019, le nombre de colis traités pendant la “petite période” (novembre-décembre) a doublé en cinq ans et pourrait même doubler à nouveau d’ici 2030. 

Davantage de moyens logistiques

Quoiqu’il en soit, l’augmentation du trafic postal à laquelle La Poste doit faire face nécessite des mesures anticipées. Elle prévoit, pour le mois de décembre prochain, de traiter jusqu’à 4 millions de colis en une seule journée (contre 3,1 millions en 2019). Pour la filiale spécialisée en livraison express Chronopost, les volumes traités seraient de l’ordre de 800 000 à plus de 1,3 millions de colis par jour. Et de 400 000 à 500 000 pour DPD France.

Évolution des volumes de colis en fin d'année depuis 5 ans et prévision pour 2020.

Évolution des volumes de colis en fin d’année depuis 5 ans et prévision pour 2020.

La préparation face à cette hausse a déjà été réfléchie depuis cet été et elle repose tout d’abord sur la logistique, comme le fait d’ajouter de nouveaux moyens de transport pour renforcer la supply chain. Le nombre de camions, qui tourne habituellement autour de 800 pour les deux derniers mois de l’année, devrait atteindre cette fois-ci la barre des 1000. De nouvelles liaisons routières seront également ouvertes ainsi que des nouveaux affrètements d’avions et de bateaux cargos pour couvrir la Corse et les territoires d’Outre-Mer.

Le déploiement des nouvelles plateformes de La Poste : en décembre 2019 dans les Hauts de France, en juillet dernier en Côte d’Azur, ce mois-ci dans les Alpes et trois autres à Bordeaux dans le Nord et le Sud de l’Ile de France dans les trois prochaines années.

Le déploiement des nouvelles plateformes de La Poste : en décembre 2019 dans les Hauts de France, en juillet dernier en Côte d’Azur, ce mois-ci dans les Alpes et trois autres à Bordeaux dans le Nord et le Sud de l’Ile de France dans les trois prochaines années.

Autre point important : La Poste va généraliser l’utilisation de semi-remorques en vrac pour limiter le nombre de trajets et augmenter la capacité de transport de colis. Auparavant, les conteneurs dans les camions ne pouvaient transporter que 13 000 colis à la fois. Avec cette méthode en vrac, 4000 colis qui peuvent être délivrés par un même transporteur. Cela permet aussi d’atteindre des objectifs en matière d’empreinte environnementale. Enfin, La Poste compte également  faire tourner à plein régime ses 18 plateformes Colissimo disséminées sur tout le territoire français. Ces plateformes de tri peuvent traiter jusqu’à 35 000 colis par heure, contre 1500 pour les versions précédentes. Elle entend donc en déployer de nouvelles étant donné leur performance. 

Les piliers informatiques et humains aussi importants

La hausse du e-commerce ne date pas d’hier, ni de la crise. C’est pourquoi La Poste a investi, il y a 4 ans, 450 millions d’euros pour s’adapter au changement et notamment à la transformation numérique. Le pilier informatique est donc crucial pour parvenir à fluidifier l’expérience client. Comme le rappelle Xavier Mallet, un flux logistique crée dans le même temps un flux numérique. C’est pourquoi il a annoncé avoir prévu plus de capacité informatique pour soutenir la hausse des demandes. 

En parallèle des moyens technologiques mis en oeuvre, les ressources humaines sont aussi prises en considération. “En mai, pendant le confinement, nous avons pris près de 50% d’activité en plus et nous n’étions pas préparés pour y faire face, admet Xavier Mallet. Mais aujourd’hui nous avons pris les mesures nécessaires”.

Au total, comme en 2019, 100 000 postiers sont mobilisés pour cette année. Mais cette fois-ci, La Poste a aussi décidé d’embaucher 9000 personnes supplémentaires pour renforcer ses équipes de postiers et d’accueil en agence pendant la saison hivernale. Une partie de ces emplois saisonniers est d’ailleurs encore à pourvoir dans toute la France sur le site laposterecrute.fr.

Enfin, une nouveauté est à noter concernant la réception de colis : si vous êtes absents lors du passage du livreur, une seconde livraison à domicile peut être prévue sur laposte.fr ou sur l’application mobile pour éviter de se rendre systématiquement au bureau de poste. Idem pour l’envoi de colis, il n’est plus utile de se déplacer. Il suffit de l’affranchir en ligne la veille et de le déposer dans sa boîte aux lettres personnelle pour qu’un facteur puisse le récupérer. Cette solution est aussi valable pour les lettres recommandées.

Cette période de fêtes sera également un test pour voir si l’appel du livreur sur votre téléphone personnel permet de faciliter la livraison à domicile. Si la remise en main propre s’avère toujours compliquée, les points relais seront toujours privilégiés ainsi qu’un nouveau service de dépôt de colis à certaines stations de métro et dans 48 nouveaux lieux au sein des grandes agglomérations.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id consectetur ipsum ultricies sed felis dolor. quis Curabitur