[Emplois] LivingPackets souhaite recruter 31 collaborateurs d’ici la fin de l’année

LivingPackets, la start-up nantaise spécialisée dans les solutions d’emballages connectées et sécurisées, cherche à recruter 31 nouveaux collaborateurs d’ici à la fin de l’année. Sur les 25 prévus au début de l’année, l’entreprise annonce avoir déjà recruté 14 collaborateurs. Elle revoit désormais son ambition à la hausse en espérant recruter un peu plus que le double de cet effectif avant 2021.  

LivingPackets souhaite recruter 31 collaborateursCes recrutements permettront d’accélérer le développement commercial de LivingPackets et d’accompagner le lancement à grande échelle de THE BOX, dont la ligne de production est en cours de construction à Nantes. Sur les 31 postes à pourvoir, 27 seront basés à Nantes et concerneront, à parts égales, la production de THE BOX et son pôle recherche et développement. Les 4 autres recrutements viendront renforcer les équipes “expérience client” et “commerciales” à Paris.  

Les nouvelles recrues de LivingPackets contribueront à démocratiser l’utilisation de THE BOX par les acteurs du e-commerce et par le grand public. Ce colis intelligent, connecté et réutilisable jusqu’à 1000 fois, permet d’expédier des marchandises sans générer aucun déchet d’emballage. Il a pour but de répondre à de multiples enjeux du e-commerce tels que l’amélioration de l’expérience client, l’optimisation de la chaîne logistique ou encore la réduction de l’impact environnemental en supprimant l’utilisation de matériaux d’emballage difficiles à recycler tels que le papier bulles en plastique, le polystyrène ou les fibres de carton (500 M de colis chaque année en France).

Avec ces 31 recrutements, nous avons pour objectif de généraliser l’adoption de THE BOX par les acteurs du e-commerce et par leurs utilisateurs. En nous rejoignant, nos futurs collaborateurs auront l’opportunité de traduire en actions concrètes leurs aspirations citoyennes et écologiques. Ils pourront contribuer à réduire de façon significative les déchets d’emballage et à limiter la pollution des océans par les matériaux plastiques”, explique Alexander Cotte, PDG de LivingPackets.

Voir les postes disponibles 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donec tristique mi, venenatis risus. Donec