Luos lève 1,2 million d’euros pour déployer sa solution embarquée à l’international

Trois ans après son lancement, Luos annonce avoir bouclé une première levée de fonds de 1,2 million d’euros bouclée auprès d’Aquiti Gestion, Skalepark, Foreis, Bpifrance, Région Nouvelle-Aquitaine, Airbus Développement et Michelin Développement. Une nouvelle étape clé qui permettra à la start-up soutenue par ADI et Unitec de démocratiser en France sa technologie open source embarquée, de doubler ses effectifs et d’exporter sa philosophie et sa méthodologie aux Etats-Unis, en Allemagne et Espagne, au Japon et en Corée du Sud. 

Luos recrute 10 profils, renforce sa présence en France et se développe aux Etats Unis, en Allemagne et Espagne, au Japon et en Corée du Sud.

Luos recrute 10 profils, renforce sa présence en France et se développe aux Etats Unis, en Allemagne et Espagne, au Japon et en Corée du Sud.

Lancée par Nicolas Rabault, Simon Baudry et Emanuel Allely, 3 trentenaires passionnés de hardware et de technologie, la start-up a développé une architecture logicielle permettant de concevoir, tester et déployer efficacement des applications embarquées (systèmes électroniques se trouvant à l’intérieur des équipements).

Concrètement, Luos met gratuitement à disposition des développeurs embarqués, des CTO et des directions de l’innovation, une méthodologie modulaire pour simplifier la création et le partage de conteneurs logiciels et d’API (Application Programming Interface). En d’autres termes, Luos encapsule les fonctions hardware et software sous forme de microservices pour que chaque appareil électronique ait un ensemble de fonctions qui communiquent et se reconnaissent, mais restent indépendantes les unes des autres.

Tout d’abord cela permet aux utilisateurs de faire évoluer leurs produits par fonction, sans se soucier de la façon dont elles communiquent. Ensuite, Luos simplifie la création d’options et de gammes de produits, et permet donc de capitaliser sur les développements passés grâce à son abstraction hardware. Et enfin cela permet de segmenter le travail en équipe. Si le concept de microservices est déjà démocratisé et a déjà fait ses preuves dans le monde du web, il est très innovant dans le milieu du système embarqué.

 

L’offre déployée par Luos a tout d’abord séduit les secteurs des nouvelles mobilités, du smart électroménager et de la robotique de service, en répondant parfaitement aux contraintes de coûts, d’encombrement et de puissance de calcul rencontrées. La start-up travaille notamment aux côtés de 3DiTex, Cala, Nimbl’Bot ou Pollen Robotics. Depuis quelques mois, elle est également approchée par les secteurs de l’aéronautique, de l’aérospatial, de la robotique industrielle, et de l’IoT. Un engouement marqué, qui continue de démocratiser cette technologie deeptech en France, et intéresse déjà des entreprises outre-Atlantique.

Pour poursuivre son développement, Luos ouvre 10 postes en 2021, doublant ainsi ses effectifs, sur des profils techniques, commerciaux, marketing et customer success. Une évolution au cœur des équipes pour accompagner le déploiement de l’offre dans des pays avec un attrait fort sur tout l’univers systèmes embarqués : Etats-Unis, Allemagne, Espagne, Japon et Corée du Sud.

“Nous avons été convaincus par la complémentarité et le dynamisme du trio de fondateurs et par la promesse de la technologie Luos, affirme Camille Le Roux Larsabal, Directrice de Participations chez Aquiti Gestion. Nous sommes très fiers de soutenir cette start-up deep tech qui a tous les atouts pour devenir un standard de l’électronique embarquée.”

“Foreis est fier de contribuer au développement de l’entreprise Luos, très prometteuse dans l’univers des composants software, explique Jean-Yves Muller, Président de Foreis. Son offre permet une industrialisation rapide et sécurisée des applications embarquées, ce qui va contribuer immanquablement à créer de l’emploi en France et de l’innovation dans l’industrie des semi-conducteurs.”

“Nous avons été séduits par le dynamisme et l’ambition de l’équipe de Luos, et nous sommes convaincus que les solutions qu’ils développent vont révolutionner la manière de concevoir de nouveaux produits électroniques, maintenables et évolutifs, déclarent Jean-François Clédel (Président) et Yvan Cantou (DG), SkalePark. Nous espérons pouvoir mettre à profit nos expertises et nos expériences, et sommes fiers de contribuer au développement de cette belle startup.”


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ultricies velit, leo Aenean Aliquam venenatis, ut