Lydia boucle une extension de 72 millions d’euros pour sa levée de fonds

La plateforme de services financiers mobiles Lydia a annoncé le 17 décembre dernier avoir bouclé une extension de 72 millions d’euros. Elle s’ajoute à la levée de fonds achevée en janvier dernier, portant le financement à 112 millions d’euros.

L'équipe de Lydia.

L’équipe de Lydia.

Lydia annonce avoir bouclé une extension de 72 millions d’euros de sa levée de fonds série B. Cette deuxième tranche, menée par Accel, s’ajoute aux 40 millions d’euros annoncés en janvier 2020. Avec 112 millions d’euros, Lydia détient désormais le record du plus important tour de financement jamais réalisé par une fintech française.

Les principaux actionnaires existants de l’entreprise ont eux aussi participé à l’opération et continuent ainsi de soutenir activement la croissance et la vision de l’entreprise. Amit Jhawar, ex-directeur général de Venmo réalise à cette occasion son premier investissement en tant que venture partner chez Accel et rejoint le comité de surveillance de l’entreprise.

Malgré les impacts de la pandémie de COVID-19 sur la consommation et l’économie mondiale, Lydia a connu une année record en 2020 tant pour le nombre de nouveaux utilisateurs que pour le volume de transactions qui a doublé par rapport à 2019. La croissance 2020 de Lydia a été grandement portée par la forte adoption de ses services de compte courant, de carte de paiement intelligente et de crédit instantané, signe d’une demande de plus en plus grande de la part de la génération mobile pour des services financiers innovants, plus clairs et plus rapides.

Ces nouvelles ressources vont être utilisées pour accélérer la roadmap produit de Lydia et surinvestir dans le service client afin de répondre au mieux à la demande mondiale des consommateurs pour les applications de services financiers, comme le prouvent les succès massifs de WeChat Pay en Chine ou de Venmo aux Etats-Unis.

En 2020, Lydia a posé les bases de son expansion en dehors de France avec son lancement au Portugal. Ce programme se poursuivra dans plusieurs autres pays européens en 2021.

“Les événements de 2020 ont contribué à un fort recul de l’utilisation des espèces au profit du sans contact, notamment mobile. Le besoin de mieux comprendre où va son argent, de l’organiser plus clairement et finalement de maîtriser sa situation financière a lui aussi explosé cette année” explique Cyril Chiche, co-fondateur et CEO de Lydia. “Ce nouvel investissement nous apporte non seulement les moyens financiers de mieux répondre aux nouvelles exigences des consommateurs européens, mais aussi de construire l’avenir de Lydia en bénéficiant de l’expérience d’Amit Jhawar dans la transformation de Venmo et de celle d’Accel dans l’accompagnement de certaines des entreprises technologiques les plus iconiques du monde. Je suis convaincu que Lydia dispose désormais de toutes les ressources nécessaires pour devenir la première super-app financière d’Europe.”

“L’équipe Lydia a su créer des expériences utilisateur uniques qui allient à merveille efficacité et élégance. Cette croissance exponentielle portée par l’amour des utilisateurs pour l’application et réalisée quasiment sans budget marketing m’a toujours impressionné et me rappelle beaucoup Venmo. L’expression “Je te fais un Lydia” est presque rentrée dans le dictionnaire en France tout comme Venmo est un verbe aux Etats-Unis pour désigner l’envoi d’argent entre particuliers” ajoute Amit Jhawar, venture partner chez Accel. “Dès que j’ai
rencontré Cyril et le reste de l’équipe, j’ai su qu’il fallait que je trouve un moyen d’investir
dans Lydia et de participer à la suite de cette formidable aventure.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

justo porta. libero sed dapibus mattis mattis in felis elementum